Pomme : Les Failles, son nouvel album qui parle de la santé mentale, du passage à l'âge adulte… C'est le #Soundcheck de la semaine (EXCLU)

Pomme est de retour avec Les Failles, un album nécessaire pour la chanteuse qui s’affranchit de tout ce qui a pu la définir auparavant. Elle nous dit tout. 

Cela faisait bien longtemps qu’on attendait le retour de Pomme afin de la présenter comme il se doit. L’artiste française qui a dévoilé au mois de juin dernier “2019”, un hymne de tolérance où elle s’engage contre l’homophobie, est enfin de retour avec un nouvel album qui risque de faire beaucoup de bruit. Dans Les Failles, Pomme qui fait partie de notre playlist de la semaine aux côtés de Dua Lipa, Sam Smith et d’Ariana Grande s’émancipe de tout, et notamment du regard que les gens peuvent porter sur elle. Plus mature, plus honnête et ayant plus confiance en elle, Pomme n’a plus peur de dire ce qu’elle pense et ça fait un bien fou de découvrir la vraie Claire Pommet. melty est allé à la rencontre de la chanteuse quelques jours avant la sortie de son disque événement.

Dans le paysage musical francophone, Pomme détonne. En l’espace de quelques années, l’artiste a su se créer une place intéressante en proposant des textes vulnérables et personnels qui sont désormais sa marque de fabrique. Après un EP, En Cavale, et un premier album, À peu près, Pomme lève le voile sur le projet qui a occupé ses dernières années. Le monde contemporain est en crise et Pomme en fait partie. Sans renier sa poésie, celle-ci a mis des mots sur des maux personnels mais pourtant bien universels. Pomme s’est surpassée à décrire les états d’âme qui l’ont traversé ces dernières années et cela avec une voix d’une douceur de velours et d’une profondeur inédite. “Il y aucun artifice dans cet album, je l’ai fait sans vouloir être quelqu’un d’autre” nous dit l’artiste en pleine journée promotionnelle. “C’est une période assez étrange car avec le premier album, je n’ai pas vraiment connu cet engouement. C’est compliqué de faire en sorte que les gens s’intéressent à ta musique. Et c’était décevant en soit car je restais chez moi, à chiller, mais je suis assez fatiguée actuellement.” nous confie-t-elle avant d’ajouter “C’est agréable de ne plus devoir à faire ses preuves tout le temps, mais cette sensation d’être à bloc tout le temps est complètement nouvelle pour moi. Je suis autant excitée que stressée et fatiguée, pas par rapport à l’album qui est pour moi celui de mes rêves mais parce que j’ai tendance à relier stress et fatigue. Je sais que j’ai besoin de dormir beaucoup et de prendre soin de moi donc cette période est assez étrange.”

View this post on Instagram

4. les sequoias

A post shared by Pomme 🌘 (@pommeofficial) on

4. les sequoias

Une publication partagée par Pomme ???? (@pommeofficial) le

“J’ai beaucoup évolué au-delà de l’aspect artistique. J’ai commencé adolescente puis je commence à être une adulte maintenant. J’ai évolué dans la vie de tous les jours et je le ressens, que ce soit par rapport à mon ouverture d’esprit ou mes centres d’intérêt.” nous raconte-t-elle par rapport à l’évolution qu’elle a subi depuis son dernier opus, À peu près. “J’ai l’impression que d’être autant allée au Québec, les trois dernières années de ma vie, a vraiment influencé ma manière d’être car ils sont vachement plus ouverts d’esprit là-bas. Ça m’a invariablement aidé à me construire. Ils ont une notion d’espace assez dingue ainsi qu’un féminisme qui n’est pas le même qu’ici, plus actif.” ajoute-t-elle.

“À partir du moment où tu apprends ce que tu veux dans la vie, alors musicalement parlant, tout change. Je savais ce que je voulais faire avec cet album. J’ai écrit à Albin de la Simone pour qu’il m’aide avec celui-ci et on a eu une grosse discussion autour du projet pendant deux ans. Si on s’est vus tous les mois depuis février 2018 pour faire du décorticage de chansons, l’album a été enregistré en cinq jours au mois de mars. Je me souviens d’une phrase qu’Albin m’a dit après lui avoir fait écouter mon premier album et c’est qu’on ne pouvait pas toujours faire la musique qu’on écoute. On m’a souvent associé à mes influences folks et country, mais en fait ce n’est pas la musique que je fais. J’ai appris à déconstruire certains schémas dans ma tête en créant cet album et j’en suis fière. J’ai compris que si je m’en foutais de ce que les gens pouvaient penser de moi alors, je pouvais tout faire.” nous dit-elle avant de poursuivre “J’ai détruit tout ce qui me rendait malheureuse d’une façon assez violente et j’ai découvert plein de choses sur moi qui n’étaient pas du tout prévues. Et sur Les Failles, j’ai essayé de m’affranchir de tout ce que j’étais. Je suis une femme qui grandit dans cette société française avec plein de choses difficiles à vivre au sein de celle-ci. C’est un album assez lourd pour moi, mais nécessaire.”

soyez fiers. qui que vous soyez, où que vous soyez. toutes les recettes de la chanson seront reversées à @urgencehomophobie ????. lien en bio. #pride

Une publication partagée par Pomme ???? (@pommeofficial) le

“À un moment, ça m’atteignait vraiment d’être comparée à d’autres artistes féminines, car je le faisais moi-même en fait. Quand on fait de la musique, c’est assez frustrant car on se demande toujours si on suit les traces d’autres artistes. On se sent toujours minimiser. Je pense que maintenant je vois moins tout ça comme des comparaisons car j’ai repris confiance en moi en réalisant ce disque. C’est un effet boule de neige : je fais l’album que j’ai envie de faire, je le délivre à mon label complètement mixé et je leur dit de le sortir s’ils le veulent. Et le fait de ne pas avoir de directeur artistique, le fait d’être complètement libre, m’a vraiment donné confiance en ce que je faisais et donc en moi. Quand les gens font des comparaisons maintenant, je vois un peu ça comme des teams. Je me sens un peu à contre-courant de ce qui est en train de se faire, je ne vais pas me battre pour passer à la radio ou à la télévision. Je n’ai jamais vraiment été diffusée donc quand on me compare à Angèle ou Clara Luciani, je me sens contente d’appartenir à une team de femmes juste surpuissantes. Il y a trois ans, ça me faisait beaucoup de peine mais je ne cherche pas du tout à être médiatisée à outrance. Je suis fière de cet album où j’ai été complètement moi-même.”

“”Anxiété” est la chanson qui me représente le plus en ce moment. C’est la toute dernière que j’ai écrite avant de rentrer en studio du coup elle a un peu été faite dans l’urgence.” nous raconte Pomme avant d’ajouter “Ce morceau pose le décor de l’album. Et il est différent de “Je ne sais pas danser” en terme d’arrangements musicaux.” nous dit-elle avant d’être très honnête en ce qui concerne son identité visuelle depuis le début de sa carrière “J’ai supprimé mon tout premier clip vidéo de YouTube. C’était pour “La même robe qu’hier”. Je le détestais, il était horrible. Ça ne me ressemblait pas du tout. Et de toute façon, je n’aimais pas la chanson non plus. Je me souviens, je l’avais reçu et je l’ai trouvé chouette car je pensais avoir besoin d’une chanson de cette sorte sur le premier album. Mais ce n’était pas du tout censé être un single ou une chanson qu’on défend. Au final, ce n’était pas mon choix. Là j’ai tout fait. J’ai choisi l’illustratrice et c’est mon meilleur ami Hugo Pillard qui réalise mes clips vidéo. On l’a co-écrit ensemble et il a tout construit ensuite. Je suis trop contente de ce qu’on est en train de créer.”

boum les premières dates de la tournée en 2020, j’ai tellement hâte de vous voir ???????????? qui vient où?

Une publication partagée par Pomme ???? (@pommeofficial) le

Vous l’aurez compris, Pomme ne prend plus le temps de plaire à n’importe qui. Fidèle à elle-même et confiante, elle fait son petit bout de chemin à sa façon. La vulnérabilité de Pomme et sa sincérité sont de véritables forces et c’est grâce à ça qu’elle touche autant de personnes. “Quand tu signes un contrat avec une grande maison de disques à 17 ans tu ne te poses pas trop questions. Tu réalises que tu as de la chance donc tu te laisses guider mais je me rends compte de la métamorphose qui a eu lieu en ce qui me concerne et je suis contente.” nous dit-elle tout sourire avant d’ajouter quelques mots sur “Anxiété”, son dernier single “On est d’ailleurs un peu en train de me saouler concernant ce clip car j’ai trois boutons d’acné dans la vidéo. Pour moi, ce n’est rien. Le fait de mettre en lumière ce détail est un véritable problème du coup, je dois actuellement argumenter sur des boutons d’acné. Quand je raconte ça à mes amis du Québec, ils sont complètement choqués alors que quand je le fais à des amis de l’industrie française, ils me disent que c’est normal et que je dois être jolie. C’est dingue, non ?” nous dit-elle avant de conclure “Au final, je veux juste que les gens retiennent que j’ai fait cet album sans vouloir être quelqu’un d’autre que moi-même. J’espère qu’ils trouveront quelque chose qui n’ont jamais trouvé ailleurs, et dans tous les cas, je suis contente de ce que j’ai fait.” Pomme repartira très prochainement sur les routes de France avec Les Failles. Si son concert du 27 janvier 2020 à La Cigale de Paris est déjà complet, il reste quelques tickets pour les dates parisiennes du 28 février et du 9 avril. On vous invite sur sa page facebook pour avoir plus d’informations concernant la tournée. Dans le reste de l’actualité musicale de cette semaine, melty est allé à la rencontre de la popstar italienne Mahmood.

Source: Lire L’Article Complet