Soignants et mélomanes : les membres de l'Orchestre symphonique des médecins de France réunis pour un concert caritatif à Toulouse

Le Boléro de Ravel, L’oiseau de Feu de Stravinsky et Roméo&Juliette de Prokofiev sont au programme de ce grand concert caritatif donné le dimanche 3 octobre à La Halle aux grains de Toulouse au profit de l’association Hôpital Sourire. Mais avant le grand jour, les médecins-musiciens venus des quatre coins de la France se sont réunis pour les répétitions. Avec un bonheur intense de se retrouver autour de leur passion commune pour la musique et l’orchestre. 

C’est une édition particulièrement attendue. Le concert de Toulouse devait se tenir l’an dernier mais a été reporté en raison de la crise sanitaire. Le plaisir est d’autant plus grand pour tous ces soignants en première ligne que de retrouver une salle de spectacle, un public et de jouer ensemble pour la bonne cause. Près de 80 médecins, internes ou étudiants en médecine venus de toute la France sont réunis. Pour leurs répétitions, ils ont invité une cinquantaine de jeunes en situation de handicap pour leur faire découvrir la musique classique. 

Le plaisir d’une passion commune

Initié en 2014 par quelques médecins passionnés, l’orchestre compte désormais près de 175 membres. Ils se retrouvent seulement une à deux fois par an pour répéter et se produire sur scène. Pas facile de faire coïncider les agendas de tous ces professionnels de la santé. Mais, dès qu’ils se retrouvent, la magie opère. « Dès la première année, on a ressenti une cohésion entre nous, peut-être parce qu’on partage le même métier et la même passion pour la musique. On est là les uns pour les autres, et cela fonctionne bien » explique Mathilde Lucas, présidente de l’Orchestre. 

Chaque année, le concert se déroule dans une ville différente et tous les bénéfices sont reversés à une association de la région. Ces médecins-musiciens-philanthropes conjuguent toutes leurs passions dans ce projet unique et passionnant. Ils sont accompagnés depuis 2018 par le chef d’orchestre Flavien Boy, qui est part ailleurs directeur artistique de l’Ensemble Orchestral de Dijon. 

Source: Lire L’Article Complet