Stromae, Pete Doherty, Tears for Fears : 2022, l'année de tous les retours

Heureusement qu’il y a les disques. Aux Pays-Bas, Eurosonic, festival défricheur des musiques actuelles à Groningue, sera réduit à une édition virtuelle, en ligne (19-22 janvier). Et en France, c’est le retour des jauges (2 000 personnes maximum en intérieur, 5 000 en extérieur) et de l’interdiction des concerts debout jusqu’à la dernière semaine de janvier.

Stromae, Peter Doherty, Jack White… dans les starting-blocks

Comme un pied de nez à ces restrictions, le nouvel album de Stromae s’appelle Multitude (4 mars). L’engouement est à la hauteur de l’attente, alors que le Belge, éreinté par sa dernière tournée, s’était retiré du circuit musical depuis 2015. Le clip de son premier single, Santé, dévoilé mi-octobre, a déjà été visionné plus de 22 millions de fois sur YouTube.

Autre artiste passé dans l’essoreuse (de ses propres excès cette fois) Pete Doherty (leader des Libertines) revient également. Pas de date annoncée mais un premier morceau en éclaireur lâché mi-novembre, The fantasy life of poetry & crime. A ses côtés pour ce titre délicat, on trouve Frédéric Lo, auteur-compositeur méconnu du grand public mais réputé dans le milieu (il a travaillé avec Stephan Eicher ou Bill Pritchard, orfèvre pop anglais).

Jack White, autre guitariste tellurique qui avait, comme Doherty, relancé le rock dans les années 2000 (avec les White Stripes), déboule en 2022 avec deux albums, Fear of the dawn, le 8 avril et Entering heaven alive le 22 juillet. Un premier extrait, Taking me back, permet d’entendre qu’il n’a rien perdu de sa force de frappe.

Bloc Party, autre vitrine des six-cordes déchaînées des années 2000, renaît lui aussi. Alpha games est prévu pour le 29 avril et le groupe anglais a déjà lancé son revigorant Traps.

Le retour des vétérans

Est-ce parce que les Rolling Stones fêteront en 2022 leur 60 ans de carrière qu’autant de groupes de rock reviennent ? La liste ne s’arrête pas là: Placebo (Never let me go le 25 mars) se présente aussi. Même les vétérans pop de Tears for Fears, près de 40 ans de carrière, sortent d’un silence discographique de 18 ans (The tipping point le 25 février).

Chez les Français, il y a aussi du revival dans l’air, puisque Renaud a promis un album de reprises au printemps. Dans quel état sera sa voix ? Son timbre était déjà très abîmé sur son dernier album (Les mômes et les enfants d’abord, 2019).

Fishbach, remarquée en 2017 avec A ta merci, sort également de sa retraite dans la forêt des Ardennes. Son titre Masque d’or, irrigué par un groove années 1980, sa signature, précède un nouvel album pour février.

Enfin, l’électro-maestro Kavinsky, consacré mondialement avec la B.O. de Drive (2011), donne lui aussi des signes de vie. Après sa collaboration avec The Weeknd sur le morceau Odd Look (2013), il dégoupille Renegade, premier extrait d’un second album, Reborn, sans date d’atterrissage précisée.

Source: Lire L’Article Complet