Affaire conclue : Caroline Margeridon et Julien Cohen en conflit ? "Ça a été très compliqué au début"

Invitée de Non Stop People, Caroline Margeridon, acheteuse de l’émission Affaire conclue, a reconnu qu’elle n’appréciait pas énormément Julien Cohen. La marchande de Saint-Ouen juge son collègue "naturellement méchant".

"Mon bébé… Je parle de celui de droite (Pierre-Jean Chalençon, ndlr) on est bien d’accord hein". Invitée de Non Stop People cette semaine, Caroline Margeridon a reconnu être en froid avec Julien Cohen. Les deux visages emblématiques d’Affaire conclue ne passeront pas le réveillon de la Saint-Sylvestre ensemble, au vu des propos tenus par la marchande de Saint-Ouen, qui participe à l’émission de Sophie Davant depuis bientôt deux ans : "Julien, ça a été très compliqué au début, après, je l’ai aimé, après, je l’ai détesté, après, je l’ai re-aimé, après, je l’ai re-détesté".

"Sans langue de bois" comme elle l’aime à le souligner, Caroline Margeridon a reconnu que Julien Cohen était naturel à l’écran : "Il n’est pas facile à cerner. Moi, de temps en temps, pour le déstabiliser, je lui dis : ‘Ton problème, c’est que ta maman ne t’a pas assez dit qu’elle t’aimait, c’est ça ton problème’. Là, ça le déstabilise. Juju n’est pas si méchant que ça, mais c’est pas un rôle qu’il se donne, c’est ça qui est assez bizarre" a-t-elle expliqué. Caroline Margeridon est aujourd’hui convaincue que la production l’a recrutée dans le but de titiller Julien Cohen : "On ne met pas deux coqs dans une basse-cour, donc ils ont cherché une poule".

"Je ne le fréquente pas du tout dans la vie"

Interrogée sur l’éventualité de côtoyer Julien Cohen en dehors des plateaux de tournage, Caroline Margeridon a été catégorique : "Je ne le fréquente pas du tout dans la vie. Ah non, non, non". En revanche, la quinquagénaire reconnaît fréquenter régulièrement Pierre-Jean Chalençon, avec lequel elle est amie depuis de longues années déjà : "Pierre-Jean, c’est mon bébé. Je le connais depuis très longtemps, on s’est retrouvés grâce à l’émission. Il est un peu fou-fou. Pierre-Jean, a priori, les gens l’aiment assez, mais c’est vrai qu’il peut partir en cacahuète".

Source: Lire L’Article Complet