Amandine Pellissard (Familles nombreuses) : après sa fausse couche, elle poste un tendre message avec son mari

Amandine Pellissard a besoin de réconfort. Après avoir perdu son neuvième enfant, elle a profité d’une soirée avec son amoureux pour recharger les batteries. Sur Instagram, elle a fait une belle déclaration à l’homme de sa vie.

Amandine Pellissard traverse une période très difficile. En effet, la star du programme Famille nombreuses a révélé avoir fait une fausse couche. Si elle a pu compter sur ses proches pour surmonter la perte de son neuvième enfant, elle a assuré qu’il s’agissait tout de même d’un drame. "Je remarque dans vos messages que c’est très tabou, qu’on garde les choses pour soi, et il ne faut pas, il faut vraiment parler parler, parler, de ce que vous avez sur le cœur, parler de ce que vous traversez, parler de ce que vous vivez. Une fausse couche n’est pas anodine, n’est pas à banaliser, il doit y avoir des mots de poser sur ces souffrances-là", a-t-elle ainsi déclaré en story de son compte Instagram.

Pour avancer et être toujours une femme forte pour ses huit enfants, elle sait qu’elle a besoin de son compagnon Alexandre. D’ailleurs, vendredi 16 juillet 2021, elle a passé un temps privilégié avec l’homme de sa vie. "Grand besoin de se retrouver à 2. Notre complicité sans filtre c’est notre force. On se connaît tellement par cœur. On sait quand l’un à besoin de l’autre et vice versa. Aujourd’hui nous avons tous les 2 besoin l’un de l’autre… avancer ensemble……", a-t-elle ainsi écrit en légende d’une photo où ils posent tous les deux. Amandine Pellissard a accompagné son message de plusieurs coeurs pour montrer à quel point elle aimait son compagnon.

https://www.instagram.com/p/CRZlvfGlioV/

Une publication partagée par Pellissard Officiel TF1 (@famille.pellissard.tf1)

Amandine Pellissard veut son neuvième enfant

Pas question pour la mère de famille de baisser les bras. Elle doit et veut aller de l’avant pour son bonheur et celle de sa tribu. "La vie reprend ses droits et puis on avance, on avance, on pleure s’il faut pleurer, et on avance. (…) Je me mets un coup de pied aux fesses et je sors de ma détresse pour avancer (…) On va essayer de rester confiant pour la suite, en espérant que la vie nous fera ce cadeau parce que vous me connaissez je suis pas du genre à baisser les bras", avait-elle encore assuré ne perdant pas espoir de donner une nouvelle fois la vie.

Source: Lire L’Article Complet