Appel à témoins : qu’est-ce que l’affaire du petit Mathis Jouanneau ?

M6 diffuse ce mercredi 29 septembre un deuxième épisode de son émission Appel à témoins. Le programme reviendra notamment sur trois affaires et notamment celle de la disparition inquiétante de Mathis Jouanneau le 4 septembre 2011. Télé Star revient sur cette affaire.

Il y a 10 ans, Mathis Jouanneau disparaissait. Le 4 septembre 2011, à Mondeville près de Caen, aux alentours de 18 heures, Nathalie Barré attend le retour de son fils. L’enfant âgé de 8 ans a passé le week-end chez son père, Sylvain Jouanneau, qui était venu le chercher à la sortie de l’école le vendredi soir. Mais Nathalie Barré ne s’inquiète pas du retard de Mathis. Elle est habituée au manque de ponctualité de son ex-mari. Mais Mathis ne reviendra jamais chez sa mère.

Une enquête est alors ouverte le 5 septembre 2011, pour manquement aux obligations familiales et soustraction d’enfant. Quatre jour plus tard, la voiture du père est localisée à Lahonce, près de Bayonne. Sylvain Jouanneau est finalement interpellé le 9 décembre, alors qu’il marche à pied avec son sac à dos sur la route de Saint-Jacques de Compostelle. Selon lui, Mathis "va bien", et il assure qu’il ne l’a "pas tué". Il refuse cependant d’indiquer où se trouve son fils. Son avocate, Véronique Demillière, a confié qu’il a : "toujours dit qu’il ne donnerait pas le nom des personnes à qui il a confié Mathis parce que ces gens avaient sa confiance", rapporte France Info.

Pendant trois ans, la police du monde entier tente de retrouver Mathis. Une affaire qui emmènera les enquêteurs à étudier de nombreuses pistes en France, en Italie, en Suède, en Suisse, en Espagne, et jusque aux États-Unis, au Canada, au Maroc et en Algérie.

Sylvain Jouanneau : "Il va falloir attendre encore 20 ans pour que je revois Mathis"

Parmi ces pistes, la police creuse celle d’une secte ainsi que celle d’une conversion forcée à l’islam. Mais aucun des dispositifs mis en place ne permet de retrouver l’enfant. De son côté, Nathalie Barré mène également sa propre enquête dans le sud de la France et dans le nord de l’Espagne. Elle lance notamment un appel à ravisseur et un appel à récompense. En vain.

Sylvain Jouanneau est finalement condamné en juin 2015 à 20 ans de réclusion par la cour d’assises du Calvados. Depuis, l’homme reste silencieux. Il a tout de même laissé entendre que Mathis était bel et bien vivant grâce à une phrase qu’il a prononcé à sa mère peu après l’énoncé du verdict."Tu te rends compte qu’il va falloir attendre encore 20 ans pour que je revois Mathis". Pour l’heure, l’enfant, qui aurait désormais 18 ans, reste introuvable.

Source: Lire L’Article Complet