Bixente Lizarazu nie avoir entendu des insultes homophobes dans un vestiaire au cours de sa carrière

Invité de Quotidien (TMC), Bixente Lizarazu a évoqué le problème de l’homophobie dans le football. L’ancien latéral des Bleus et du Bayern Munich a expliqué n’avoir jamais entendu d’insultes homophobes dans les vestiaires qu’il a fréquenté au cours de sa carrière.

C’est un sujet difficile à aborder. Lorsque l’on évoque des cas d’homophobie dans le football, les joueurs à prendre la parole et à dénoncer certains agissements se comptent sur les doigts d’une main. Ce jeudi 19 novembre, Elisabeth Moreno, la ministre déléguée à l’égalité femmes-hommes, et Bixente Lizarazu ont pu aborder le sujet sur le plateau de Quotidien (TMC). 

À lire également

The Voice Kids : une candidate victime de harcèlement scolaire après avoir participé à l’émission

Vidéo: Deschamps : “Giroud a prouvé encore ce soir qu’il mérite d’être là” (Dailymotion)

Yann Barthès a commencé par se tourner vers l’ancien latéral des Bleus, champion du monde 98 et vainqueur de l’Euro 2000. “Le monde du foot a une réputation macho et je pense que ce n’est pas seulement une réputation. Est-ce qu’il vous est arrivé d’entendre des propos homophobes ou sexistes dans les vestiaires et si oui, comment vous avez réagi ?”, a-t-il demandé à Bixente Lizarazu. L’ex joueur de Bordeaux et du Bayern Munich a répondu de manière très directe : “Non, ça ne m’est pas arrivé”, a-t-il rétorqué. Un discours qui n’a pas été au goût d’Elisabeth Moreno. “Vous savez que l’insulte la plus récurrente dans les cours d’école et dans les stades, c’est p*dé ?“, demande-t-elle à l’ex-footballeur. 

À lire également

TPMP, c’est fini : en larmes, René Malleville annonce qu’il rentre à Marseille (VIDEO)

Bixente Lizarazu tient alors préciser que dans les stades, ces propos viennent des tribunes et non d’un vestiaire. Une précision loin d’être convaincante pour la ministre déléguée à l’égalité femmes-hommes. “Je me dis que si ça arrive en tribune c’est possible que ça arrive en vestiaire“, lance Elisabeth Moreno. Malgré tout, Bixente Lizarazu va rester sur ses positions. “Il y a beaucoup de mixité dans un vestiaire et il y a une cohabitation qui se passe très bien dans le sport. On a cette chance là“, a-t-il rétorqué. 

Aurélien Gaucher

Source: Lire L’Article Complet