Cinémiam ! : gastronomie et cinéma, les arts du cœur

Ce dimanche 30 mai, Ciné+Émotion diffuse le documentaire “Cinémiam !” : en interrogeant à la fois des réalisateurs et des chefs de renoms, le film d’Anne Martinetti met en lumière les points communs entre ces deux univers où les sensations et les émotions sont au coeur de la création.

Pendant de longs mois, leurs quotidiens semblaient jouer au jeu du mimétisme. Comme partout dans le monde, la crise sanitaire a durement impacté le monde du cinéma et de la gastronomie. Salles fermées, tournages interrompus, cuisines à l’arrêt… Privés de ces plaisirs, les Français se sont peut-être rendus compte, si besoin était, de l’importance de ces deux univers dans leurs vies. Pourquoi ? Peut-être parce que le 7ème art et les arts de la table nous touchent en plein cœur, et parce qu’ils y prennent leur inspiration.

À lire également

Chernobyl (M6) : La série a-t-elle été tournée en Ukraine ?

Ce dimanche 30 mai, Ciné+Émotion propose aux téléspectateurs d’assister à la rencontre entre le cinéma et la gastronomie, en diffusant le documentaire Cinémiam ! à partir de 19h55. L’idée de la réalisatrice Anne Martinetti : se tourner vers des réalisateurs et des chefs, afin qu’ils évoquent leur vision de ces deux arts. Rapidement, Anne Martinetti a pu se rendre compte des liens qui unissent ces univers. “Les chefs sont la plupart du temps extrêmement cinéphiles, et ils ont un goût de l’image qui se concrétisent dans la création de leurs plats. Les cinéastes, qui ont tourné des films autour de la gastronomie, ont eux une appétence particulière pour ce sujet. Il y a en réalité beaucoup de points communs, comme la construction d’une histoire, qu’elle soit à table ou à l’écran“, nous confie Anne Martinetti. Un sentiment partagé par Thierry Marx, présent dans le documentaire. “Un plat n’est pas une succession d’ingrédients, ça ne marcherait pas. Il faut un storytelling, que je vous raconte que le bœuf que j’ai acheté vient d’un petit boucher, qui est lui-même allé le chercher chez un petit paysan. Il y a une dramaturgie du plat, il faut créer un univers. Le chef est un metteur en scène, afin que les ingrédients jouent un rôle et composent un plat qui donnera de la mémoire à l’éphémère“, nous raconte le chef.

À lire également

La couleur des sentiments (6Ter) Pourquoi viola Davis n’assume plus d’avoir joué dans ce film ?

En interrogeant près d’une vingtaine de personnalités, comme Hélène Darroze, Pierre Gagnaire, Jean-François Piège, Fred Cavayé ou Daniel Cohen, ce documentaire nous propose un regard inédit sur deux pièces incontournables de la culture française. Cinémiam ! est également l’occasion pour ses intervenants d’évoquer leurs souvenirs personnels, mais aussi leur rapport à l’émotion. Cette dernière semble être la clé de leur inspiration, mais également leur objectif au moment de faire découvrir leurs créations au grand public. “Lorsque l’on va voir un film, ce qui va nous parler correspond le bien souvent à nos souvenirs d’enfance, à nos goûts, nos peurs… De la même façon, on s’aperçoit que pour les grands chefs, l’organisation de leur repas et leurs recettes correspondent également à des souvenirs. On est finalement amené toute notre vie à recréer ce cocon enfantin. Le cinéma et la gastronomie nous amènent à ces sensations“, explique Anne Martinetti.

À lire également

Star Academy : absente pour les 20 ans, Nolwenn Leroy prend la parole

Alors que les terrasses et les salles de cinéma peuvent de nouveau accueillir du public, Cinémiam ! arrive à point nommé pour accompagner le retour de nos plaisirs culturels. On ne peut que vous conseiller de vous laisser tenter par cette rencontre, à consommer sans modération.

Cinémiam !, ce dimanche 30 mai à partir de 19h55 sur Ciné+Émotion

Aurélien Gaucher

Source: Lire L’Article Complet