EXCLU. L’Amour est dans le pré : Hervé et Stéphanie en disent (toujours) plus sur leurs nuits torrides

Pas de tabou. Dans une récente interview accordée à Télé Star, à retrouver en kiosques ce lundi 22 novembre, Stéphanie et Hervé se sont de nouveau confiés librement sur leurs ébats.

Il n’y a aucun sujet qu’ils ne souhaitent pas évoquer. Devenu l’un des couples soudés de L’amour est dans le pré, Stéphanie et Hervé se sont confiés sans aucune réserve dans les colonnes du magazine Télé Star, à retrouver en kiosques ce lundi 22 novembre. Au fil de leur entretien, ils se sont livrés sans gêne sur leur vie sexuelle. Une attitude décomplexée qu’ils justifient de manière toute aussi libre. "Ce sont des sujets dont la plupart des gens n’osent pas paerler. Nous, on est ouverts à tout, sans tabous !", a expliqué l’agriculteur. "Notre entente est beaucoup basée sur l’humour, et on aime bien casser un moment romantique par une taquinerie. Quand je lui dis qu’elle rongle ou qu’elle dégaze la nuit, ça n’est pas méchant. Et puis, c’est la vérité !"

Stéphanie renchérit : "entre nous, tout a été fluide et naturel depuis le début. On est capables de parler et de rire de tout." C’est donc sans surprise qu’elle accepte aussi d’évoquer leur première nuit à deux, lorsque Hervé a perdu sa virginité. "Je me disais que ça ne serait peut-être pas facile pour lui. Mais on en avait parlé, je lui avais dit : ‘on ne le fera que quand tu seras prêt.’ Quand il m’a dit qu’il était prêt, on y est allés. Et il m’a prouvé qu’il n’avait pas menti !"

Stéphanie et Hervé : un bébé en route ?

Quel avenir pour le couple, alors que la saison 16 de L’amour est dans le pré touche à sa fin ? Première étape : trouver un logement à deux. Stéphanie et Hervé ont pu compter sur l’aide de Karine Le Marchand, grande amie d’un agent immobilier bien connu. "Karine nous a mis en relation avec l’émission de Stéphane Plaza pour nous trouver une maison. On a vraiment hâte de trouver notre nid d’amour", a déclaré Hervé. Stéphanie va encore plus loin dans ses propres confidences, admettant que le mariage n’est, pour l’heure, pas dans les cartes : "on parle plutôt de faire un bébé, parce qu’on a tous les deux la quarantaine et qu’il ne faut pas trop attendre." Une route toute tracée.

Source: Lire L’Article Complet