Familles nombreuses, la vie en XXL : la colère de candidates victimes d’un agent de la CAF

Une ancienne candidate de l’émission Familles nombreuses a partagé sa colère à l’encontre d’un agent de la CAF. Amandine Pelissard a dévoilé que cette employé aurait collecté les données personnelles dans son dossier, ainsi que celui d’une autre candidate.

Amandine Pelissard est furieuse. La participante à l’émission Familles nombreuses, sur TF1, a dénoncé les agissements d’un agent de la CAF. Dans sa story Instagram, la maman de huit enfants explique qu’une employée a consulté et collecté des données personnelles tirées de son dossier. De quoi provoquer sa colère. "Je n’ai aucune garantie que mes données n’ont pas été divulguées dans son cercle privé, parce que c’est quelqu’un qui aime a priori beaucoup spéculer sur la vie des autres…"

Samedi 10 juillet, Amandine Pelissard, qui a annoncé la perte de son neuvième enfant, est revenue à la charge. Il s’avère que la maman originaire de Franche-Comté n’est pas la seule à avoir été victime de cette intrusion dans son dossier. Une autre candidate de Familles nombreuses fait partie des victimes, comme elle l’a expliqué sur Instagram. Des photos qui auraient été prise en août et septembre 2020. "Camille a eu le même problème. Son dossier aussi a été usurpé par cette personne là, elle a été avisée aussi. Camille m’a dit qu’elle ne voulait pas en parler parce que sinon elle risquait de s’énerver. Elle m’a dit que je pouvais communiquer pour elle. Elle va porter plainte aussi. Évidemment, c’est bien trop grave. Ça craint. Il y avait même des photos de la télé avec moi, et de Camille aussi à la télé, avec les photos de nos dossiers dans son téléphone."

Amandine Pelissard plaide son licenciement

Aujourd’hui, Amandine Pelissard est déterminée à ce que cette employée soit lourdement sanctionner pour ses agissements qu’elle qualifie de "malveillance". "Je ne vais pas la lâcher, a-t-elle assuré. Elle a été mise à pied sans solde. Alors de quoi, trois jours ? Elle a eu trois jours sans salaire et c’est tout ? Aujourd’hui, elle est toujours agent CAF. Elle a fait ça à plein d’autres personnes, des personnes connues et moins connues. Et elle a réitéré plusieurs fois ! C’est complètement normal qu’elle soit licenciée pour faute grave." Affaire à suivre…

Source: Lire L’Article Complet