Festival de Deauville : Valeria Bruni Tedeschi, Marina Foïs, Pio Marmaï au cœur de la tourmente sociale dans "La Fracture" de Catherine Corsini

Après le festival de Cannes cet été, la réalisatrice Catherine Corsini est sur les planches de Deauville avec La Fracture. Présenté hors compétition au festival du cinéma américain, son nouveau film réunit un casting délicieux. Valeria Bruni Tedeschi, Marina Foïs, Pio Marmaï, mais aussi Assiatou Diallo Sagna, une actrice non professionnelle, soignante remarquable, dans un film hors-normes. “Elle m’a offert une promotion professionnelle, donc j’essayais de bien faire, de trouver ma place dans ce groupe, dans cet univers qui m’était totalement inconnu”, raconte la comédienne en herbe. 

Drôles d’urgences

L’histoire de La Fracture plonge dans le quotidien, parfois absurde, d’un service d’urgence. Julie vient de rompre avec sa compagne Raf, qui fait une mauvaise chute. Elles se retrouvent toutes deux à l’hôpital, alors qu’affluent dans les couloirs des blessés de la plus grosse manifestation de Gilets jaunes à Paris. Elles y croisent Yann (Pio Marmaï), très en colère, touché par une grenade de la police. La tension monte dans la capitale, les blessés sont en surnombre et l’hôpital est débordé : bienvenue dans la nuit la plus longue… “Quand j’ai vu le film, j’ai ressenti cette électricité”, rapporte le comédien Pio Marmaï.

Le sujet, grave et hyperréaliste, n’en fait pas moins un film drôle qui met en scène des situations cocasses. Un rire un peu jaune malgré tout et teinté de la détresse des personnels hospitaliers, largement détaillée ces derniers mois dans les reportages. Car La Fracture relate des anecdotes bien trop réalistes pour être de simples détournements. 

Histoire vécue

Cette dimension proche du réel prend toute son ampleur quand on sait que l’histoire de La Fracture est autobiographique. La réalisatrice Catherine Corsini s’est véritablement retrouvée aux urgences un samedi de manifestation des Gilets jaunes. Le scénario de sa comédie était posé, ne restait plus qu’à le réaliser. “Je ne sais faire qu’en trouvant une énergie, de l’humanité et j’ai eu de la chance d’avoir des acteurs complètement déments”, assure-t-elle. Au générique, une belle bande de comédiens se donnent la réplique. “Sur ce film, j’ai retrouvé un plaisir et une envie d’épater, quelque chose de ma jeunesse d’actrice et c’était merveilleux”, confie Valeria Bruni Tedeschi. 

“La fracture” de Catherine Corsini avec Valeria Bruni Tedeschi, Marina Foïs, Pio Marmai, Assiatou Diallo Sagna – 1h38 –  Sortie le 27 octobre 2021

Source: Lire L’Article Complet