Frédéric Deban brouillé avec Adeline Blondieau ? Pourquoi il “ne l’aime pas”

Frédéric Deban était l’invité, ce vendredi 11 juin, de Jordan de Luxe dans son émission L’instant de Luxe, diffusée sur Non Stop People. Le comédien est revenu sur ses souvenirs de tournage de Sous le soleil. Une série où il était au casting avec Adeline Blondieau.

En mai dernier, Frédéric Deban sortait un livre intitulé Journal d’une renaissance, dans lequel il raconte son combat gagné contre les acouphènes qui lui pourrissaient la vie depuis des années. Le comédien était invité sur le plateau de l’émission L’instant de Luxe, diffusée sur Non Stop People, ce vendredi 11 juin, pour en faire la promotion. Frédéric Deban est également revenu sur les années où il incarnait Grégory Lacroix dans la série de TF1 Sous le soleil.

Une période dont il ne garde pas un très bon souvenir. "Avec l’actrice principale, on n’était pas très copains, parce qu’on ne s’aime pas. Elle ne m’aime pas et je le lui rends bien", a-t-il affirmé. Si au départ, il n’a pas souhaité citer de nom laissant ainsi planer le doute sur la personne en question. Il a fini par dévoiler de qui il parlait : "C’est l’ex-madame Hallyday, Adeline Blondieau, qui ne m’aime pas, qui ne m’a jamais aimé et je lui ai bien rendu quand même", a-t-il répété.

Pourquoi Frédéric Deban n’aime pas Adeline Blondieau ?

Le journaliste, Jordan de Luxe, a donc voulu connaître les raisons de cette situation. "Déjà, on tournait très, très peu de scènes ensemble. On n’était pas responsable de ça car ce n’était pas nous qui écrivions les scripts. Ce n’était pas tellement le fait qu’elle ait fait quelque chose contre moi, c’est le fait que, je ressentais, par exemple, lorsque nous étions à la cantine (…) je n’étais jamais à sa table", a expliqué l’acteur avant de poursuivre, on ne s’aimait pas, je pense qu’elle ne pourra pas dire le contraire. Je ne souhaite même pas qu’elle réagisse d’ailleurs. Par exemple, pour le spin-off de Sous le soleil, je n’ai eu aucune séquence, dans aucun épisode avec elle, je pense que c’était à sa demande. Ça ne m’a pas énervé (…) parce que pour que je sois contrarié, il faut que j’aime les gens, et je ne l’aime pas".

Source: Lire L’Article Complet