Frères ennemis sur Canal + – Matthias Schoenaerts : "Les gangsters ont un côté mythique qui attire les gens"

Reda Kateb et Matthias Schoenaerts s’affrontent dans Frères Ennemis, polar sec et nerveux signé par le réalisateur de Loin des hommes, David Oelhoffen. Le film est désormais disponible sur MyCANAL. Rencontre avec les deux comédiens.

AlloCiné : Vous avez en commun avec Matthias Schoenaerts cet héritage « Jacques Audiard » ; est-ce que vous avez trouvé que le scénario de Frères Ennemis de David Oelhoffen s’inscrivait dans le style du cinéaste d’Un Prophète ?

  • Ricky Martin a envie de jouer plus au cinéma

    Cover Video


  • Ricky Martin a envie de jouer plus au cinéma
    Ricky Martin espère que sa nomination aux Emmy Awards pour sa performance dans «The Assassination of Gianni Versace: American Crime Story» où il incarnait Antonio D’Amico, le compagnon du créateur italien va lui permettre d’obtenir plus de rôles à l’avenir


    Cover Video

  • Ricky Martin a envie de jouer plus au cinéma

    Cover Video


  • Ricky Martin a envie de jouer plus au cinéma
    Ricky Martin espère que sa nomination aux Emmy Awards pour sa performance dans «The Assassination of Gianni Versace: American Crime Story» où il incarnait Antonio D’Amico, le compagnon du créateur italien va lui permettre d’obtenir plus de rôles à l’avenir


    Cover Video

  • Ricky Martin a envie de jouer plus au cinéma

    Cover Video


  • Ricky Martin a envie de jouer plus au cinéma
    Ricky Martin espère que sa nomination aux Emmy Awards pour sa performance dans «The Assassination of Gianni Versace: American Crime Story» où il incarnait Antonio D’Amico, le compagnon du créateur italien va lui permettre d’obtenir plus de rôles à l’avenir


    Cover Video

Le style du film est très réaliste, jusque dans les dialogues… C’était très écrit ou vous avez apporté votre propre langage aux personnages ?

Reda : On a assez peu improvisé en termes de dialogue ; souvent, on enlève plus de dialogues qu’on en rajoute en fait. Une fois qu’on répète et qu’on travaille avec la caméra, on se rend compte qu’un simple regard raconte quelque chose, un mouvement du corps… il n’y a pas besoin de l’appuyer par le dialogue.

J’essaye de faire des films où on ne sent pas que les dialogues ont été écrits. J’ai pas de plaisir en tant que spectateur à voir des films où je me dis « ah, c’est du dialogue », j’ai besoin d’oublier ça. Du coup j’essaye de choisir des films que j’aimerais bien voir.

Le cinéma peut nous emporter vers des endroits où l’on n’est jamais allés et on s’y pose le temps d’un film pour rencontrer les gens.

Comment expliquez-vous cette fascination du public pour le monde des gangsters ?

Matthias : C’est un univers de mystère, de danger. Il y a un côté mythique qui attire les gens. C’est aussi le cas dans la littérature ou la musique, pas que dans le cinéma. On a toujours été fascinés par l’interdit, le danger, l’aventure…

Vous avez des films, séries que vous aimez, dans le genre du polar ?

Reda : J’ai beaucoup aimé Gomorra, autant le film que la série. Le film est tout de même à un autre niveau mais je suis malgré tout un bon spectateur de la série. Il y a aussi True Detective, les polars coréens… en fait j’aime les films qui font voyager, même si c’est à deux pas de chez soi.

Le cinéma peut nous emporter vers des endroits où l’on n’est jamais allés et on s’y pose le temps d’un film pour rencontrer les gens. Frères Ennemis c’est justement l’occasion de se poser à la cité Gagarine aux Lilas, en proche périphérie de Paris. C’est un endroit proche où l’on n’a pas l’habitude d’aller et c’est vraiment l’occasion de rencontrer des gens.

LA BANDE-ANNONCE DE FRERES ENNEMIS

Galerie: Quel type d’ado étaient vos stars favorites? (StarsInsider)


Source: Lire L’Article Complet