Grey's Anatomy : Patrick Dempsey se confie sur l'ambiance toxique qui régnait dans les coulisses

Si tout semble aller pour le mieux aujourd’hui dans le petit monde de Grey’s Anatomy, dont la saison 17 est en cours de diffusion aux USA, cela n’a pas toujours été le cas. Patrick Dempsey (Derek) l’a confessé, les premières années de la série ont été marquées par une ambiance toxique sur le plateau.

En juin 2019, Ellen Pompeo – l’interprète de Meredith dans Grey’s Anatomy, ne se montrait pas tendre avec les coulisses de la série médicale. Selon elle, les plateaux de tournage auraient pendant longtemps souffert d’une ambiance toxique, “Nous avons eu un problème de culture très important sur Grey’s Anatomy pendant un bon moment. Pendant les 10 premières années, nous avions de sérieux problèmes. De très mauvais comportements. Un environnement de travail très toxique. (…) Il y a des moments où j’ai voulu partir“. Des propos chocs, mais approuvés par Patrick Dempsey.

Patrick Dempsey confesse une ambiance toxique sur Grey’s Anatomy

Cette semaine, le comédien – qui a récemment repris son rôle de Derek lors d’une intrigue exceptionnelle, a profité d’une interview accordée à The Independent pour revenir sur ces révélations. Et l’acteur ne l’a pas caché, les conditions n’étaient clairement pas réunies pour permettre à chacun un épanouissement personnel.

A mon sens, à partir du moment où vous vous trouvez dans un environnement où vous devez travailler 17 heures par jour, 6 jours dans la semaine, c’est très difficile de préserver un environnement sain” a-t-il ainsi révélé. Cependant, n’allez pas imaginer que ces problèmes étaient liés à son envie de quitter la série.

Au contraire, la situation se serait progressivement améliorée avant son départ en 2015, “J’ai pu constater des évolutions dans la manière de gérer les choses au quotidien“. Il l’a précisé, l’équipe de la série aurait finalement réussi à se mettre à la hauteur des valeurs d’intégration et de respect qu’elle prône habituellement dans les épisodes, “Il y a plus d’égalité au sein de l’équipe, notamment à travers la dynamique. Les gens ont mûri, changé, appris… Et c’est le principe même de la vie“.

On comprend mieux pourquoi Jesse Williams (Jackson) n’a toujours pas envie de faire ses adieux à la série.

Source: Lire L’Article Complet