INTERVIEW. Hadja (Koh-Lanta) éliminée : "J’ai promis à Bertrand-Kamal que je serai toujours là pour ses parents"

Éliminée de Koh-Lanta : Les 4 Terres à l’issue du premier conseil post-réunification, Hadja s’est confiée à Télé Star. Elle est revenue sur son aventure mais aussi sur la disparition de son ami, Bertrand-Kamal.

Télé Star : Vous avez été beaucoup critiquée sur les réseaux sociaux pendant l’aventure. Cela vous a-t-il blessée ?

Hadja : Pas du tout ! Pour les commentaires racistes, ce sont des gens frustrés qui se permettent de parler mal. Pour les autres commentaires, cela fait partie du jeu. Si on décide de participer à Koh-Lanta, on sait qu’on prend le risque de se faire critiquer donc je comprends.

Avez-vous l’habitude dans votre vie de tous les jours de ne pas faire l’unanimité ?

Je traîne avec des gens qui sont comme moi. La plupart de mes amis sont très directes et très franches. Nous avons la même vision des choses. Je suis aussi très souvent avec des gens qui sont dans le monde du sport. Je n’ai pas l’habitude d’être avec des "moldus" [terme utilisé dans Harry Potter pour désigner ceux qui ne possèdent pas de pouvoirs magiques, NDLR].

Pendant l’aventure, vous avez parfois échoué sur les épreuves sportives. Comment vous l’expliquez ?

C’est rassurant ! Ce n’est pas ma discipline. Je ne peux pas exceller dans toutes les épreuves. La natation, par exemple, on a bien vu que ce n’était pas mon domaine (rires) Koh-Lanta n’est pas fait que pour les sportifs !

Comprenez-vous votre élimination avec le recul ?

Oui mais les motivations, je ne les comprends pas. Personne ne m’a dit la vérité. Ils avaient peur de ma personnalité. Cela n’a rien à voir avec le riz…

Vos derniers mots ont été pour Alix et ils ont été durs. Comment sont vos relations avec elle depuis la fin de l’aventure ?

Nous sommes très proches ! Sur l’aventure, nous nous connaissions pas. J’ai eu du mal avec elle après l’épreuve de la boue. Mais depuis la fin de l’aventure, j’ai appris à la découvrir et c’est quelqu’un d’extraordinaire. Alix est une des rares candidates qui osaient dire les choses. Rien que pour ça, elle mérite mon respect.

Pendant l’aventure, vous avez tissé des liens particuliers avec Bertrand-Kamal. Comment vous avez fait pour l’aider pendant sa maladie ?

J’ai été toujours là pour lui. J’étais la seule candidate qui arrivait à l’avoir au téléphone. C’était parfois traumatisant. Cela m’a mis des grandes claques dans la gueule. Je lui faisais des blagues, je lui racontais des anecdotes de l’aventure, j’essayais de le faire sourire et de le faire oublier sa maladie. Jusqu’au bout, il y a cru. Il ne m’a jamais dit que c’était fini. Bertrand-Kamal s’est battu jusqu’au bout et je suis fier de lui. Cela a été très compliqué pour moi après la mort de mon frère, il y a un an et demi.

Vous êtes restée proche de sa famille ?

Avec sa famille, nous avons pu aller le voir avant son décès pour lui dire au-revoir. Nous avons tissé des liens. J’ai été dévastée. J’ai rien mangé pendant six jours. Il n’y a qu’avec sa famille que je peux partager ça. Je lui ai promis que je serai toujours là pour ses parents. Je me dois d’être là pour eux.

Source: Lire L’Article Complet