INTERVIEW. Les terribles confidences d’Anaïs Camizuli sur son procès avec une fan : "Je ne vis plus et j’ai peur !"

Alors que son procès contre la fan qui la harcèle a été reporté, Anaïs Camizuli a accepté de se confier à Télé Star sur son quotidien difficile, rythmé par l’angoisse de ne plus revoir sa fille et l’attente que justice soit faite.

Anaïs Camizuli vit toujours dans l’angoisse. En effet, depuis qu’elle a été harcelée par une fan déséquilibrée, la candidate de télé-réalité qui a rejoint la saison 3 de La bataille des couples ne dort plus sur ses deux oreilles. "Cela fait plus d’un an que je dors très mal la nuit, que j’ai dû déménager, j’ai mis des caméras à mon domicile, j’ai peur quand j’emmène ma fille à la crèche parce que je crains de ne pas la retrouver quand je vais la chercher." a-t-elle confié à Télé Star. Même si à l’heure actuelle elle ne reçoit plus de menaces, la mère de famille ne vit pas tranquille. "Aujourd’hui, je ne reçois plus de menaces parce que le procès va avoir lieu en février 2022. Je pense que la personne doit se faire toute petite et c’est mieux pour elle puisque je ne suis pas la seule qu’elle menace." a-t-elle ajouté.

Anaïs Camizuli en procès : "C’est moi la victime"

Selon ses dires, Anaïs Camizuli vit "très difficilement" son combat contre la fan déséquilibrée qui menace d’enlever sa fille Kessi. "En revanche, j’ai confiance en la justice même si cela peut être parfois un peu long. Nous avons eu un premier procès au mois de février 2021 où elle ne s’est pas présentée, puis un procès au mois de juin où elle ne s’est toujours pas présentée d’où le report en février 2022. En fait, ils ne se rendent pas compte que je ne vis plus et que j’ai peur ! Finalement, c’est moi, la victime, qui doit attendre jusqu’en février 2022 pour le procès." a-t-elle poursuivi. Malgré l’attente, Anaïs Camizuli espère qu’elle obtiendra gain de cause le jour J. "La police est à l’écoute, la justice fait son travail, même si parfois c’est long, mais on a toujours gain de cause… Enfin je l’espère !" a-t-elle conclu.

Source: Lire L’Article Complet