INTERVIEW. Vaimalama Chaves (Danse avec les stars) éliminée : "Les Miss m’ont soutenue jusqu’au bout"

Vaimalama Chaves a quitté la compétition de Danse avec les stars lors du cinquième prime diffusé vendredi 15 octobre 2021 sur TF1. Pour Télé Star, Miss France 2019 a accepté de revenir sur son parcours mais aussi XXX.

Télé Star : Comment allez-vous depuis votre élimination de Danse avec les stars ?

Vaimalama Chaves : Ça va très bien merci ! Je ne suis pas triste ni déçue, c’est le jeu. Je ne fais plus partie de l’aventure, c’est vrai que j’aurais aimé rester mais je ne garde que de bons souvenirs.

Le niveau est très élevé cette année. Comprenez-vous votre élimination ?

Le fait est que le niveau est vraiment élevé. Après j’ai quand même réussi à aller jusqu’au cinquième prime et j’en suis heureuse et fière. Je n’en veux pas à Chris Marques de m’avoir attribué un buzz rouge et la note de "5". Je n’ai aucun problème avec ça et son jugement. Il est là pour ça comme les autres.

https://www.instagram.com/p/CVEdWwkoDG0/

Une publication partagée par Vaimalama (@vaimalamachavesoff)

Vous étiez en progression. N’est-ce pas frustrant de s’arrêter en si bon chemin ?

C’est vrai… mais encore une fois je considère que si le jury a estimé que je devais sortir c’est que ça devait être le cas. Quoi qu’il arrive je ne veux pas ruminer mon parcours car ce n’est pas constructif et ça ne sert à rien. La décision a été rendue en direct. Parler d’une frustrant qui aurait pu être engendrée ne changera rien…

Danser vous a-t-il permis de vous libérer ?

J’ai en tout cas appris beaucoup de choses. La danse c’est une intelligence physique : il faut réussir à faire des pas en incarnant une émotion. Christian a énormément travaillé pour m’apprendre à faire ça et ce n’était pas du tout gagné d’avance. Il a fait des miracles !

Quelle prestation vous a le plus marqué ?

Sans hésitation ma chorégraphie sur "Corps" de Yseult. Cette rumba-contemporaine m’a permis de débloquer quelque chose en moi. L’émotion était au rendez-vous. Christian Millette m’a poussée loin dans mes retranchements. Je n’avais pas d’autres choix que de m’élever pour me défaire des barrières que je m’étais imposées. J’ai vraiment lâché prise et j’ai vécu le moment. En plus j’ai au beaucoup de messages qui m’ont touchés;

Qu’est-ce qui a été le plus difficile pour vous ?

Les entraînements intensifs et le manque de mes proches aussi même s’ils sont très loin de moi. Dans le programme les attentes sont particulièrement élevées donc il ne faut pas décevoir. Il faut tous les jours garder le cap et ne rien lâcher. Après mon élimination mon père m’a dit que ce n’était pas grave et qu’il était fière de moi.

Et les Miss ? Elles étaient toutes derrière vous…

Comme ma famille n’est pas là, c’est celle des Miss qui me soutient de près et de loin. Jusqu’au bout elles m’ont accompagnées et quand je suis sortie j’ai été envahie de messages d’amour.

Quel lien avez-vous créez avec votre danseur, Christian Millette ?

C’est une vraie amitié. C’est quelque chose de sincère et pas forcément inattendu. On passe tellement de temps ensemble que c’est inévitable. Je l’estime et je l’admire. C’est quelqu’un qui fait preuve d’une grande sagesse. Il est à l’écoute, tourné vers les autres et c’est un bon thérapeute. Si on pouvait continuer à danser ensemble, ce serait avec paisible !

Qui aimeriez-vous voir décrocher le trophée ?

Tous méritent d’aller le plus loin possible cependant j’ai une préférence pour Bilal Hassani et son danseur, Jordan Mouillerac. Depuis le début de la compétition il m’a fait vivre des émotions incroyables. Il m’a émue, fait pleurer, donner la chair de poule…

Source: Lire L’Article Complet