"Je trouve ça dramatique", Michel Cymes s'emporte face à Didier Deschamps, et il n'est pas tendre !

L’affaire du tennisman Novak Djokovic et son entrée en Australie remue le monde entier. Et ce n’est pas Michel Cymes qui risque de fermer les yeux !

Une véritable chronique, qui dure depuis des jours. En marge de l’Open d’Australie, qui a lieu du 17 au 30 janvier, à Melbourne, Novak Djokovic devait se rendre sur place. Mais les autorités en ont décidé autrement. En cause : le sportif n’est pas vacciné.

En pleine crise sanitaire, et alors que les frontières rouvrent peu à peu dans le monde, l’intégralité des pays demande d’être vacciné pour pouvoir entrer sur leur territoire. Et les organisateurs du tournoi de tennis l’avaient d’ailleurs aussi précisé dès le mois de novembre. Pour autant, si certains tennismans avaient donc renoncé au tournoi pour ne pas se faire vacciner, Novak Djokovic, lui, avait obtenu une « exemption médicale de vaccination ». Une autorisation que les autorités australiennes n’ont évidemment pas acceptée. Et lors de l’arrivée de ce dernier sur le territoire, il s’est évidemment vu refuser l’entrée. Depuis, la polémique enfle.

Invités sur le plateau de C à Vous ce 12 janvier, Michel Cymes et Didier Deschamps se sont exprimés au sujet des sportifs et de leur décision de se faire vacciner, ou non. Une « liberté » individuelle pour le coach de l’Équipe de France. Mais pour Michel Cymes, Novak Djokovic a un comportement peu acceptable : « Je ne sais pas s’il l’a fait ou pas, le point le plus important est que Djokovic est antivaccin. Il l’a dit, et pas seulement avant l’Open d’Australie, c’est un antivax. », avant de revenir sur le rôle des sportifs en général de nos jours : « J’entendais Didier Deschamps parler à l’instant de l’exemplarité qu’un sportif de haut niveau doit avoir vis-à-vis des jeunes, je trouve cela dramatique qu’un type comme Djokovic dise ouvertement qu’il est contre les vaccins. Qu’il le soit, c’est son problème, mais il n’a pas besoin de le dire. Il sert de contre-exemple à la vaccination. »

À voir aussi : 

Source: Lire L’Article Complet