JT 13h de France 2 : pourquoi Julian Bugier ne sera pas en plateau ce jeudi 4 novembre ?

Grande première pour Julian Bugier. Le journaliste à la tête du JT du 13 heures de France 2 ne présentera pas son journal depuis son plateau mais depuis le marché de Dieppe, en Normandie, jeudi 4 novembre 2021. C’était une de ses demandes.

L’un des voeux de Julian Bugier a été respecté. Lorsqu’il a repris les rênes du JT du 13 heures de France 2 en janvier 2021, il avait fait savoir que son journal irait à la rencontre des Français. Ainsi, dès jeudi 4 novembre 2021, la première délocalisation du JT va avoir lieu. Comme le journaliste l’a révélé à nos confrères de Télé-Loisirs, avec ses équipes, il s’installera à Dieppe, dans le département de la Seine-Maritime, en Haute-Normandie. Il se rendra sur le célèbre marché de la ville pour interroger les commerçants ainsi que les derniers habitants encore présents pour faire leurs courses. Lors de la séquence : La table du JT, des Dieppois viendront s’installer pour "évoquer leurs préoccupations, en faire l’écho, mais aussi montrer les initiatives", a révélé le présentateur.

Cette ville a été choisie pour deux raisons. Actuellement, elle fait beaucoup parler puisqu’elle est au coeur des négociations avec les marins pêcheurs à cause de la crise des licences entre l’Angleterre et la France. "Mais aussi car elle conjugue à l’échelle locale le problème de l’emploi mais aussi du pouvoir d’achat, Dieppe ayant un revenu moyen par habitant inférieur à la moyenne nationale", a encore expliqué Julian Bugier.

Julian Bugier souhaite renouveller l’expérience une fois par mois

Le journaliste de 40 ans espère que cette première édition délocalisée remportera un franc succès pour qu’il renouveller l’expérience au moins une fois par mois. "A l’approche de l’élection présidentielle, l’ambition est de faire un tour de France. Mais, en fait, le 13 heures poursuit cette idée d’être au plus proche des préoccupations des Français et de visiter les régions de France." Après près d’un an aux commandes de ce journal, il est très heureux de voir ses demandes aboutir. "Aller à la rencontre des gens, c’est formidable. Moi, dès que je peux sortir des studios, j’adore !"

Source: Lire L’Article Complet