La Casa de Papel partie 5 : Ces choses qui n'ont aucun sens dans les cinq premiers épisodes

Ces incohérences dans la première partie de l’ultime saison de La Casa de Papel n’ont aucun sens ! 

Cela fait presque une semaine que la première partie de l’ultime saison de La Casa de Papel est sortie sur Netflix. L’occasion de retrouver les braqueurs mal-en-point depuis qu’Alicia a pris en joue le Professeur dans sa propre cachette. Une nouvelle salve d’épisodes très attendue et qui n’a pas déçu les fans de la série espagnole. Il faut dire le showrunner Alex Pina a fait des choix scénaristiques surprenants dans cette suite. Des intrigues parfois choquantes et qui relancent totalement la série en intensifiant le suspense autour du sort des braqueurs. Une belle réussite en somme qui n’est toutefois pas exempt de défauts. La preuve !

Alicia, enceinte jusqu’aux yeux, qui porte le corps du Professeur

Alex Pina a-t-il réellement voulu nous faire croire qu’une femme enceinte (et bientôt au terme de sa grossesse en plus) est capable de porter seule le poids du corps d’un homme adulte ? Même avec la meilleure volonté du monde, c’est tout bonnement impossible ! À moins qu’Alicia ait oublié de nous dire qu’elle avait été championne d’haltérophilie dans sa jeunesse. Ce qui n’a pas l’air d’être son genre…

Manille qui avoue ses sentiments à Denver en plein braquage

Déjà, on passe sur le fait que Manille éprouve des sentiments profonds pour son cousin (et depuis longtemps). Mais choisir de les dévoiler subitement en plein braquage ne fait pas très sérieux. En effet, il ne faut pas oublier que dans tout ça, les braqueurs jouent très clairement leur vie (et la survie des otages accessoirement). On veut bien croire que Manille sentant la mort approcher, a préféré révéler la vérité, mais ça reste un acte profondément égoïste. Déstabiliser Denver, c’est déstabiliser le reste de l’équipe et ça, ça n’a rien de romantique !

Rio qui s’arrête de creuser pour discuter avec Tokyo

Là encore, on se doute qu’Alex Pina a simplement voulu ajouter une pointe de romantisme dans cette séquence bien trop tragique. Il faut bien que Rio et Tokyo se disent au revoir, c’est sûr. Cependant, on ne peut pas s’empêcher de penser que si Rio n’avait rien lâché, peut-être que ce dernier aurait eu une chance de sauver la vie de sa chérie en agrandissant le trou à temps.

La force physique de Gandia

On est bien d’accord qu’avant d’être relâché par les braqueurs, Gandia était dans un état critique. Touché à la nuque, ce dernier risquait même la paralysie suite à une mauvaise manipulation, voire pire, la mort. Pourtant, quelques heures à peine après avoir été évacué, Gandia revient se pavaner dans la Banque d’Espagne, frais comme un gardon, aux côtés de l’armée. On veut bien croire qu’avec son expérience du terrain, l’ancien responsable de la sécurité soit plus robuste que la normale, mais quand même, il y a des limites…

La prise de pouvoir d’Arturo

Pourquoi les braqueurs se font-ils toujours duper ? Pourtant, Arturo n’en est pas à son premier coup d’essai ! Comment se peut-il qu’avec de tels antécédents, l’ancien amant de Stockholm ne soit toujours pas surveillé comme il faut ? À croire que les braqueurs n’ont pas retenu la leçon du premier casse. Honnêtement, bien qu’il fasse partie des otages, ce parasite mériterait d’être ligoté et/ou muselé dans un coin avec une surveillance accrue !

N’oubliez pas que vous avez encore le temps de voter pour votre série préférée à l’occasion de la Coupe du Monde des Séries 2021 juste ici ou sur le dicover de Melty sur Snapchat.

Source: Lire L’Article Complet