La Grande librairie : Claire Chazal lorgne avec envie l’émission de François Busnel

Dans un entretien pour Télépro, Claire Chazal s’est confiée sur ces émissions qu’elle aimerait particulièrement animer. Parmi elles, La Grande Librairie de François Busnel.

"Je ne veux pas prendre sa place, mais…" En 2015, après plusieurs années de bons et loyaux services, Claire Chazal était évincée du JT de TF1, qu’elle présentait chaque week-end dès 20H, et ce depuis plusieurs années. Désormais aux manettes de Passage des arts sur France 5, la journaliste semble plus épanouie que jamais dans des programmes et autres émissions culturelles, elle qui s’est vue confier la présentation du numéro spécial Molière du Grand échiquier, le 21 janvier prochain en prime time sur France 3. Toutefois, si elle apprécie les émissions qu’elle anime jusque-là, il y en a certaines qu’elle s’imaginerait bien diriger un jour.

"J’aimerais animer par exemple ‘La grande table’ sur France Culture (présentée par Olivia Gesbert, ndlr). Je trouve que c’est un merveilleux rendez-vous quotidien avec un artiste ou un auteur. C’est une émission que j’adorerais animer", a-t-elle ainsi confié, ajoutant qu’à la télévision, si les JT restent sa "passion", elle aimerait jeter son dévolu sur… La Grande Librairie ! "Ça aussi, ça me plairait beaucoup. Mais je précise que je ne suis pas candidate et que je ne veux pas prendre la place de François Busnel", précise-t-elle toutefois à Télépro, ajoutant que c’est "simplement pour dire que [cela lui] plairait énormément". "Je n’ai pas d’autres envies que ce qui tourne autour de la culture", ajoute-t-elle.

Claire Chazal de retour dans un JT ?

Relancée à propos de la présentation d’un JT de 20H, près de sept ans après avoir quitté celui de TF1, Claire Chazal explique que désormais, ce qui "l’intéresse, c’est le calme du ’20 Heures’. Pas l’information permanente". "Je ne suis pas intéressée par autre chose que par un journal de ’20 Heures’ qui permet de raconter une histoire du début à la fin. Avec une cohérence. Des dossiers que l’on ouvre. Des références. Des remises en perspective historiques", a-t-elle confié, revenant au passage sur son éviction de TF1 pour "des inimitiés du point de vue personnel", sans toutefois confier davantage de détails.

Source: Lire L’Article Complet