Laurent Ruquier VS Eric Zemmour : violente passe d’armes entre les deux hommes dans On est en direct

Laurent Ruquier a taclé Eric Zemmour dans l’émission On est en direct sur France 2. Les deux hommes ont haussé le ton lors d’un échange sur l’ascension médiatique du polémiste sur Cnews.

Laurent Ruquier et Eric Zemmour ne sont pas d’accord. Les deux hommes se sont rencontrés pour un face à face dans l’émission On est en direct sur France 2, dimanche 12 septembre. Un échange nocturne, diffusé en direct à minuit sur la chaîne du service public, au cours duquel l’ambiance était électrique. En effet, invité par Léa Salamé à l’occasion de la sortie de son livre La France n’a pas dit son dernier mot, à paraître le 16 septembre aux éditions Rubempre, Eric Zemmour a répondu aux questions de Laurent Ruquier. Et les hommes n’étaient pas d’accord concernant l’ascension médiatique de l’ancien journaliste du Figaro, qu’il évoque dans son livre comme un "triomphe médiatique".

"Vous disez ‘J’étais ivre de moi-même’, cite Laurent Ruquier. Je n’ai pas l’impression que vous ayez dessoûlé. Vous parlez de votre ‘triomphe médiatique à CNews’. Quel triomphe ! C’est un triomphe par rapport aux autres chaînes d’infos mais Nagui, chaque soir sur France 2, fait trois fois plus d’audiences que vous." Éric Zemmour rétorque : "France 2 est là depuis 50 ans. CNews est une chaîne d’info. Quand je suis arrivé, la tranche horaire faisait 80.000 téléspectateurs. Depuis que je suis là, elle fait entre 800.000 et 1 million tous les soirs. J’appelle ça un triomphe." Avant de tacler : "C’est vrai que quand j’étais chez vous, on faisait beaucoup plus, mais vous faites maintenant moins que moi." Ce à quoi Laurent Ruquier a répondu : "Vous ne connaissez pas bien les chiffres et j’espère qu’en économie, vous serez meilleur que ça."

Sujet de discorde

Le ton est ensuite monté lorsque les deux hommes ont évoqué les liens du journaliste avec Loïk Le Floch-Prigent, que l’animateur soupçonne d’être son conseiller économique : "Si je prenais un conseiller économique, je prendrais un conseiller économique qui ne serait jamais passé par la case prison !". "Qui dit que c’est mon conseiller économique ?", rétorque simplement Eric Zemmour. Patron d’Elf de 1989 à 1993, Loïk Le Floch-Prigent a été reconnu coupable en 2003 de détournement de fonds à hauteur de plusieurs centaines de millions d’euros. Il avait alors été condamné trois fois à cinq ans de prison ferme, 30 mois ferme et 15 mois avec sursis, peines confondues.

Une course à la présidentielle ?

Interrogé au sujet de ses ambitions politiques, alors que la rumeur d’une course à la présidentielle enfle, Eric Zemmour a déclaré : "Quand je déciderai, je le dirai. Je réfléchis. Pour l’instant, je n’ai pas décidé officiellement (…) J’ai envie de me présenter car la France est dans un état absolument lamentable. La France que j’aime est en train de disparaître." Affaire à suivre…

Source: Lire L’Article Complet