Le Nouveau Stagiaire (TF1 séries films) Robert De Niro : "La retraite, pas question !"

Ce jeudi soir, TF1 séries films diffuse “Le Nouveau Stagiaire”. Robert De Niro et Anne Hathaway forment l’attachant duo de cette comédie romantique, pleine de bons sentiments, sur le choc des générations.

Il a longtemps joué les durs à cuire, les gangsters, les flics… Mais, depuis Mafia Blues, en 1999, le grand Bob De Niro prend un plaisir évident à camper des personnages de comédie. “Je me suis régalé à jouer le beau-père acariâtre de Ben Stiller dans Mon beau-père et Moi.” Pour autant, on n’attendait pas l’acteur du Parrain et de Taxi Driver dans le rôle de Ben, le pimpant retraité veuf qui décroche un job de stagiaire sous la direction de Jules, une jeune patronne de start-up incarnée par Anne Hathaway. “Lorsque Nancy Meyers m’a proposé d’incarner ce septuagénaire qui sait qu’il peut encore être utile, j’ai carrément foncé ! Comme Ben, je ne suis pas près de raccrocher les gants.”

À lire également

VIDEO – La Matinale (CNews) : Les conséquences sans fin de l’affaire Weinstein

De l’interprète oscarisé du boxeur Jake LaMotta (Raging Bull), nous n’en attendions pas moins. S’il compose ici un personnage inédit de vrai gentil, voire de bonne fée, De Niro s’est surtout délecté de sa complicité avec Anne Hathaway. “Ce genre de comédie possède une certaine finesse, assortie de nombreux dialogues et d’un vrai sens du rythme. Il faut donc un bon partenaire, et je n’aurais pu rêver mieux qu’Anne”. 

Galerie: Ces 11 acteurs qui ont raté leur casting pour un rôle culte (Gentside)

Même si l’actrice s’est brillamment illustrée en donnant la réplique à Meryl Streep dans Le diable s’habille en Prada, Miss Hathaway était, elle, dans ses petits souliers face à cet autre monstre sacré. “Je devais pleurer devant Robert De Niro. J’étais nerveuse. Il m’a gentiment invitée à me détendre, ce qui m’a profondément touchée. Il m’a fallu quand même plusieurs semaines pour oublier qui j’avais en face de moi ! J’avais l’impression de danser avec Fred Astaire.” À l’écran, l’alchimie entre les deux comédiens dégage un charme indéniable. Pour la réalisatrice Nancy Meyers, “c’est quelque chose de magique qui se produit si on a de la chance. Il y a un lien hors du commun entre Robert et Anne”. D’ailleurs, leur tandem est la carte maîtresse de cette gentille comédie, qui s’amuse de la collision féconde entre « les anciens » et « les modernes ».

À lire également

Le diable s’habille en Prada (TF1) Comment Anne Hathaway a-t-elle décroché le rôle d’Andy malgré son audition ratée ?

“La retraite, pas question !”

Le film joue sur ce décalage en mode décontracté. On est loin du film à thèse. L’atmosphère est légère. Soit une comédie dont la seule prétention est de divertir, à l’image des autres réalisations de Nancy Meyers, à qui l’on doit Ce que veulent les femmes et Pas si simple. Ainsi, lorsque Ben, stagiaire senior, débarque dans les locaux de Jules avec son costume et sa mallette en cuir d’un autre âge, on craint le pire : il sait à peine utiliser un ordinateur, et n’a même pas idée de l’existence des réseaux sociaux ! Mais il est autant prêt à apprendre de ses collègues trentenaires 100 % numériques, qu’à leur passer ses bons tuyaux de vieux briscard des affaires. Si, au début, Jules le marginalise, persuadée qu’il est un dinosaure, elle va vite s’apercevoir de tous les services qu’il peut rendre. La morale de l’histoire ? Mettez un « ancien » dans votre start-up ! Surtout s’il se nomme Robert De Niro : “La retraite, pas question ! Je suis très heureux d’avoir l’âge que j’ai. Vieillir fait partie de la vie.”

Le nouveau stagiaire est à voir jeudi 10 juin à 21h00 sur TTF1 séries films

Isabelle Magnier

Source: Lire L’Article Complet