Marc-Olivier Fogiel : son tweet assassin contre Véronique Genest !

Tandis que le livre de Marc-Olivier Fogiel "Qu’est-ce qu’elle a, ma famille ?" va être adapté en téléfilm pour France 2, le journaliste s’est insurgé du choix du casting, notamment d’un nom : celui de Véronique Genest.

Marc-Olivier Fogiel n’a pas digéré l’affront. Le 8 juin dernier a débuté à Bordeaux le tournage de L’appel de la cigogne, un téléfilm qui sera diffusé sur France 2 qui n’est autre qu’une adaptation de Qu’est-ce qu’elle a, ma famille ?, un livre écrit par le patron de BFMTV, et qui retraçait son parcours pour avoir recours à la GPA, pratique grâce à laquelle lui et son mari François Roelants ont pu devenir les papas de Mila, née en 2011, et de Lily, née en 2013. Toutefois, si le projet l’a au départ touché, Marc-Olivier Fogiel s’est insurgé contre le choix du casting, et notamment une actrice en particulier : Véronique Genest.

Sur Twitter, le journaliste n’a pas manqué d’épingler la comédienne, qui il y a quelques années avait vivement critiqué le recours à la GPA de Marc-Olivier Fogiel et de son mari. "Dans vingt ans, les enfants diront : ‘Dis papa, qui c’est maman ? Pourquoi elle m’a vendu ?‘", avait-elle ainsi écrit sur Twitter. Et ce message, l’ex-journaliste de RTL ne l’a pas oublié. "Alors là c’est la meilleure ! Je viens de l’apprendre ! C’etait @Bernier_Michele qui devait jouer. Manifestement le budget doit être confortable pour que @veroniquegenest (qui après avoir dit des horreurs) aille à la soupe ! Miam miam ! Beurk", a-t-il ainsi tweeté.

De quoi va parler "L’appel de la cigogne" ?

Reste à savoir si après ce tweet Véronique Genest sera maintenue au casting de cette production France 2, que certains ont déjà appelé à boycotter parmi les commentaires du tweet de Marc-Olivier Fogiel. L’appel de la cigogne lui suivra l’histoire de Céline, interprétée par Sofia Essaïdi, et de son mari Mathieu, joué par Malik Zidi, un couple d’agriculteurs qui désire fonder une famille et avoir un enfant. Malheureusement, leurs solutions s’amenuisent au fur et à mesure du temps, alors qu’ils ont fait leur première demande d’adoption il y a 5 ans. Et tandis qu’ils apprennent que leurs seule solution est "l’adoption d’un enfant ‘polyhandicapé’", ils vont obtenir les coordonnées de Darius, qui a eu recours à la GPA avec son conjoint.

Source: Lire L’Article Complet