Patrick Sébastien prêt à revenir à la télévision… à une seule condition

De 1998 à 2019, Patrick Sébastien a animé sur France 2 l’emblématique Plus Grand Cabaret du monde. Dans une interview accordée à Télé-Loisirs, l’animateur licencié révèle être prêt à rebondir sur une autre chaîne, à une seule condition.

Depuis son éviction de France Télévisions actée il y a un an, Patrick Sébastien fourmille de projets. Le 22 novembre prochain sortira un nouvel album du chanteur, baptisé Entre nous. Il sera également prochainement à l’affiche d’une pièce de théâtre, Le secret des cigales, en tournée dans toute la France, et continue de jouer son spectacle Sébastien intime, avant que j’oublie. Outre la télévision, le théâtre et la chanson, Patrick Sébastien est également à retrouver en librairie depuis ce jeudi 31 octobre, avec sa biographie Sans chaînes, publiée aux éditions Hugo Doc.

Un agenda de ministre, auquel on peut également rajouter la participation de Patrick Sébastien au bêtisier du 31 de TF1. Un joli pied-de-nez à France 2, puisque l’animateur incarnait les réveillons de la Saint-Sylvestre de la chaîne, toujours couronnés de succès, depuis de longues années. Dans une interview accordée à Télé-Loisirs ce lundi 4 novembre, l’animateur et chanteur se confie sur cet emploi du temps surchargé, et révèle qu’il souhaiterait rempiler à la télévision… à la seule condition de relancer Le Plus Grand Cabaret du monde !

Il veut que ses émissions soient vendues et rediffusées

"Si on me propose de refaire Le Plus Grand Cabaret, je fonce !" confie-t-il à nos confrères. Aussi, celui qui a été approché pour rejoindre la bande de Cyril Hanouna ou le jury de La France a un incroyable talent souhaite animer "une émission bienveillante où l’on respecte les artistes qu’on reçoit". Il ambitionne également à vendre ses anciennes émissions à "une petite chaîne"pour qu’elle puisse les rediffuser en boucle : "Ça pourrait être sympa, et je suis sûr que ça marcherait côté audiences !" Une chose est sûre : Patrick Sébastien n’a pas dit son dernier mot.

Source: Lire L’Article Complet