Shameless saison 10 : Episode 4, la série s'essouffle mais arrive à rendre Frank sympathique

Un nouvel épisode de la saison 10 de Shameless a été diffusé et on en a un bilan assez mitigé.

La saison 10 de Shameless se poursuit lentement mais sûrement sur Showtime avec il y a peu la diffusion de l’épisode 4. “A Little Gallagher Goes a Long Way” continue les intrigues de tous les personnages et certaines se démarquent plus que d’autres. Du côté du positif, on voit notamment que Frank bénéficie enfin d’une histoire un peu plus poussée qui booste son capital sympathie. Depuis le début de la série, le senior des Gallagher n’est là que pour les mauvaises combines, les arnaques et les déceptions. De fait, son personnage est devenu lassant au fil des saisons, avec des intrigues répétitives et aucune évolution de son personnage.

Dans le nouvel épisode de la saison 10 de Shameless et pour la première fois depuis un bon moment, le côté plus terre à terre de Frank ressort grâce à son amitié avec Mikey. Son ami, malade, finit par décider de retourner en prison pour bénéficier du meilleur système de soins possible pour quelqu’un qui n’a pas de revenus. Déjà en elle-même, cette intrigue permet de souligner la réalité aberrante du système de santé américain dans lequel il est impossible de se soigner sans (beaucoup) argent. Mais avec en plus la relation forte qui s’est tissée entre Frank et Mikey, la série arrive à lui donner une touche émotionnelle qui porte plus loin encore le message.

Cette intrigue, toujours liée à l’actualité et assez changeante pour Frank, a compensé les faiblesses des autres histoires du reste des Gallagher. Celle de Liam, qui aurait pu nous emmener sur un terrain original pour le jeune garçon, n’a fait que renforcer une détermination génétique un peu triste. Les Gallagher sont tellement peu habitués à la gentillesse “gratuite” qu’ils se retrouvent incapables de l’accepter. Du côté de Debbie et Lip, rien de neuf. Enfin Carl découvre les difficultés des immigrés non-citoyens américains dans une intrigue qui mélange un peu trop l’absurde et le sérieux pour réellement avoir un impact. Enfin ne parlons pas des histoires de Kevin, qui se retrouve revendeur d’objets volés, ou de Vee, qu’on aurait bien aimé voir davantage avec Mimi que derrière le comptoir de l’Alibi.

Source: Lire L’Article Complet