Suicide d'un agriculteur : Julien Odoul avoue avoir demandé "est-ce que la corde est française ?", mais…

Il y a un loup dans l’enregistrement controversé qu’a publié Libération, le 5 juin dernier. C’est ce qu’avance ce matin Julien Odoul, accusé de s’être moqué du suicide d’un agriculteur.

Julien Odoul, candidat du Rassemblement national pour les régionales en Bourgogne Franche-Comté, est au coeur de la controverse, à quelques jours des élections… Il est la cible de violentes critiques après la publication par Libération d’une séquence controversée, enregistrée, à son insu lors d’une réunion privée.

Sur la bande, on l’entend demander “est-ce que la corde est française ?” à un collègue qui explique qu’un agriculteur s’est pendu “au faitage de son hangar”… Ce 7 juin, sur le plateau de Jean-Marc Morandini, le conseiller régional a bien avoué avoir prononcé ces mots, avant d’ajouter qu’il faisait référence au “loup de l’agriculteur” et non à l’homme qui s’est suicidé.

Il a en effet confié à l’animateur : “Je comprends que les agriculteurs soient choqués. On ne parle pas d’un suicide d’un agriculteur. A aucun moment, je me suis moqué du suicide d’un agriculteur. Avant, dans la conversation, mon collègue avait parlé du loup”. Et de faire valoir : “Le premier métier que je voulais faire quand j’étais jeune, c’était berger. J’ai un immense respect pour cette profession“.

À lire également

Un candidat du RN aux élections régionales assume sa vidéo érotique : “Ça peut me faire gagner des voix” (VIDEO)

Une ligne de défense qu’a également avancé Marine Le Pen, ce 6 juin, au micro de RTL. La patronne du parti d’extrême droite a demandé : “Avez-vous vu la transcription de cette conversation ? Vous ne pouvez pas faire autrement que de vous apercevoir qu’il ne parle pas du tout du suicide des agriculteurs. Il parle du loup, des défenseurs du loup, il ne parle absolument pas des agriculteurs“.

De concert, aussi bien Marine Le Pen que Julien Odoul ont dénoncé l’usage de “boule puante”, de “diffamations”, et de “manipulations”, à un moment très opportun que leurs adversaires politiques ont choisi pour leur nuire. Et la fille de Jean-Marie Le Pen de dénoncer : “C’est très grave d’utiliser ce type de méthode”.

F.A

Source: Lire L’Article Complet