The Vivi (The Voice) : sa réaction après la publication de ses anciens tweets à caractère raciste et homophobe

Après avoir rejoint samedi 20 février l’équipe de Vianney dans The Voice, The Vivi s’est fendu d’un message d’excuse après que plusieurs de ses tweets datant de quelques années plus tôt aient été retrouvés par plusieurs internautes.

L’heure est aux excuses. Samedi 20 février, The Vivi, de son vrai nom Vincent Pois, a rejoint l’équipe de Vianney durant l’émission de The Voice, après avoir intrigué les quatre coachs de l’émission pour son interprétation de Suicide Social de Orelsan. Une prestation très remarquée, qui a toutefois valu au jeune homme de 20 ans un sacré revers en voyant resurgir sur Twitter des messages à caractère raciste et homophobe, écrits lorsqu’il avait 17 ans. Des messages qui l’ont poussé à présenter ses excuses sur son compte Instagram.

"Depuis ce matin, je vois de vieux tweets qui ressortent que j’avais écrit quand j’avais 17 ans. En relisant ces messages, j’éprouve un sentiment de honte", explique The Vivi, qui qualifie ces messages de "propos de cours de récré d’un ado inconséquent qui [lui] font froid dans le dos." "Je ne pensais pas un mot de ce que j’ai écrit. Je demande pardon à toutes les personnes que j’ai pu offenser avec ces messages honteux", a-t-il conclu. Un véritable coup dur pour le jeune candidat, qui a depuis fermé son compte Twitter.

https://www.instagram.com/p/CLkRMJgJzXn/

Une publication partagée par TheVivi (@vincent_thevivi)

Vianney au coeur d’une polémique inattendue

Une polémique qui n’est pas sans rappeler celle, trois ans plus tôt, provoquée par Mennel Ibtissem, candidate de la saison 7 de The Voice, qui avait été contrainte de quitter le télécrochet de TF1 après que d’anciens messages controversés ont rejailli sur Internet. Toutefois, Si The Vivi fait polémique avec ces anciens messages, son coach dans l’émission lui, a été épinglé pour s’être un peu trop ambiancé sur Suicide Social au goût de plusieurs associations LGBT+. "C’est marrant comme Vianney, qui chialait la semaine dernière sur un slam anti-avortement, a l’air bien plus en forme sur le passage homophobe de ‘Suicide Social", a écrit sur Twitter une association. Le chanteur lui, n’a pas manqué de répondre et de remercier "ceux qui ont compris ce texte & [ses] intentions, respectueuses de tous."

Source: Lire L’Article Complet