Tout le monde a son mot à dire (France 2) Sidonie Bonnec : "Ce prime-time est une consécration"

Belle consécration pour l’animatrice : le jeu qu’elle présente au quotidien avec Olivier Minne est promu, ce soir, en prime time. Une manière ludique de fêter la sortie du confinement.

Cela fait déjà trois ans que vous présentez ce jeu avec Olivier Minne. Quel bilan en tirez-vous ? 

Sidonie Bonnec : Tout le monde a son mot à dire est à l’antenne depuis 2017, le jeu s’est imposé peu à peu. Après des débuts modestes, nous réunissons aujourd’hui, quotidiennement, 1,5 million de Français. Un succès qui s’explique par la bonne humeur qui règne sur le plateau et l’opportunité donnée à chacun d’enrichir ses connaissances autour de la langue française. 

Considérez-vous ce prime time comme une reconnaissance de votre travail ? 

C’est une consécration. Cela prouve que France 2 est satisfaite de ce programme et que la chaîne s’engage à le faire connaître à un plus large public. Olivier et moi, nous sommes ravis ! Le succès de cette émission tient beaucoup à l’atmosphère conviviale entretenue par la bande d’invités récurrents qui vous entourent.

A-t-il été facile de créer cette alchimie ? 

J’avoue, qu’au début, nous ne nous connaissions pas tous. On s’est découverts au fil des émissions, on a appris à se chambrer, à s’aimer, à s’apprivoiser, à connaître les petits défauts de chacun pour devenir, peu à peu, une sacrée bande de potes. Et cela se ressent forcément à l’écran. Les téléspectateurs sentent bien que nous sommes heureux de nous retrouver. Les vannes fusent naturellement, nous n’avons pas recours à des auteurs. Et si, en plus, chacun enrichit sa culture, pourquoi bouder son plaisir ? 

À lire également

Surprise sur prise (France 2) Olivier Minne : “Il est possible d’abuser les gens les plus avertis”

N’est-ce pas ce que vous faites déjà quotidiennement sur RTL, avec Thomas Hugues, dans La curiosité est un vilain défaut

Tout à fait. On est dans le même esprit : s’amuser en se cultivant. C’est la raison pour laquelle j’ai accepté d’animer ce jeu. Je milite pour une culture décorsetée. 

Vous ne vous connaissiez pas, avec Olivier Minne. Comment s’est passée votre rencontre ? 

Nous avons deux profils différents, mais complémentaires. Olivier est quelqu’un de très élégant, discret, professionnel, alors que je suis plutôt spontanée et naturelle. Nous sommes vite devenus complices. On a en commun le même amour de la langue française. 

À lire également

Olivier Minne : “Quand on a été viré quatre fois, on finit par avoir le cuir très épais”

Quelle sera la particularité de cette émission spéciale ? 

Nous allons recevoir des personnalités, comme l’ex-tennisman Fabrice Santoro, les humoristes Jonathan Lambert et Anne Roumanoff, les comédiens Fred Testot, Bruno Solo, les animateurs Samuel Étienne, Églantine Émeyé, lesquels vont tous s’affronter au profit de la Fondation Hôpitaux de Paris- Hôpitaux de France. 

Je suppose que, pour cette émission post-confinement, des mesures de précaution sanitaires ont été prises… 

Le plateau a été élargi, je serai plus éloignée d’Olivier. Il y aura un public composé de figurants rémunérés, qui seront séparés d’au moins un mètre. Les techniciens de l’équipe de tournage seront masqués. Tout a été organisé selon les règles sanitaires en vigueur. Nous sortons d’un long confinement, aussi cette soirée sera-t-elle un grand moment de retrouvailles, un moment placé sous le signe de la bonne humeur et de la fête !

Tout le monde a son mot à dire : samedi 23 mai à 21h05 sur France 2

 Interview Hacène Chouchaoui 

Source: Lire L’Article Complet