TPMP : découvrez le véritable prénom (très surprenant) de Raymond Aabou

Mardi 21 juin 2022, Raymond Aabou a accordé un entretien à TV Mag. Au cours de celui-ci, celui qui a été élu chroniqueur de l’année de Touche pas à mon poste, sur C8, a dévoilé son véritable prénom.

Chauffeur-livreur et figure phare de la télévision, Raymond Aabou a été élu chroniqueur de l’année de Touche pas à mon poste, sur C8. Si ce dernier se confie énormément dans l’émission et n’hésite pas à pousser des coups de gueule, ses fans ne connaissent pas son prénom… En effet, Raymond Aabou s’appelle en réalité Cyril ! Dans un entretien accordé à TV Mag, il a dévoilé : "Cela me fait un bien fou quand on m’appelle Cyril, cela vient le plus souvent des gens qui me sont proches et qui me connaissent vraiment. Dans une journée, on va m’appeler 100 fois Raymond et ça me permet de savoir que j’ai affaire à des gens qui me connaissent par le biais de la télévision. Dans les coulisses de Touche pas à mon poste, à part trois ou quatre personnes, tout le monde m’appelle Raymond."

Évoquant l’origine de son nom de scène, Raymond Aabou a confié : "C’est mon deuxième prénom que Cyril m’a fait adopter lorsque nous avons commencé à travailler ensemble à la radio. Il ne pouvait pas y avoir deux Cyril dans la même émission." Évoquant sa rencontre avec Cyril Hanouna, le chroniqueur a déclaré : "Nous avions un ami en commun, le producteur Laurent Thibault, qui a travaillé avec lui lorsqu’il a quitté RTL pour prendre la matinale de Virgin Radio. Nous avions commencé à travailler ensemble, je faisais des défis dans la rue pour ‘Hanouna le matin’. Il m’avait mis à l’essai une semaine le temps de faire mes preuves et j’étais resté quasiment toute la saison, entre septembre 2011 et avril 2012."

Raymond Aabou : "Je mesure la chance que j’ai"

Au cours de cet entretien, le chroniqueur a expliqué : "Tout doucement, je me suis lâché et j’ai appris à être moins intimidé. J’ai arrêté de préparer en amont mes sujets parce que le conducteur de l’émission sautait souvent au dernier moment, je perdais mon temps. Je mesure la chance que j’ai d’avoir deux travails et d’être dans Touche pas à mon poste", avant d’ajouter : "Je continue les livraisons parce que j’ai l’impression de garder les pieds sur terre et d’être au plus près des gens. Chaque jour à 8 heures du matin, j’ai déjà serré la main et parlé à des dizaines de personnes. Je livre des bistrots et des restaurants, j’échange avec des gens de tous horizons et de nous niveaux sociaux. Je n’ai pas besoin d’Internet pour m’informer ni de Twitter pour discuter."

Source: Lire L’Article Complet