Un match truqué à Roland-Garros ? Le Parquet de Paris ouvre une enquête

Un double féminin datant du 30 septembre à Roland-Garros a été à l’origine d’activité anormale sur les sites de paris sportifs.

Le mercredi 30 septembre dernier, le tournoi de Roland-Garros accueillait sur son court numéro 10 un double féminin. Deux joueuses roumaines, Andreea Mitu et Patricia Maria Tig, affrontaient l’américaine Madison Brengle qui faisait équipe avec la russe Yana Sizikova. Cette rencontre est soupçonnée d’avoir été truquée, comme le rapporte le journal L’Équipe. Lors du match, un taux “anormalement élevé” de mises a été reportés par plusieurs sites de paris sportifs, a déclaré la présidente de l’Autorité nationale des jeux.

À lire également

Roland-Garros : le bruit d’explosion à Paris surprend les joueurs en plein match (VIDEO)

À la fin du match, lors du cinquième jeu du deuxième set, la Russe (qui est 89ème au classement mondial, ndlr) était au service et a perdu en commettant deux doubles fautes, en plus de tomber en plein échange de manière étrange, sans se dépêcher pour se relever et attraper la balle (voir les images ici). Aucun point n’a été marqué par son équipe, qui a perdu le match après ce jeu blanc très suspect. “D’importantes sommes ont été misées sur le gain de ce jeu par les Roumaines auprès de plusieurs opérateurs de Paris, dans différents pays. (…) Pour perdre de manière volontaire en double, il n’y a pas besoin d’être deux. La partenaire américaine peut très bien ne pas être impliquée“, confie une source proche du dossier. 

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour “escroquerie en bande organisée” et pour “corruption sportive active et passive” dès le lendemain, le jeudi 1er octobre, tandis que des investigations ont été lancées du côté du Service central des courses et des jeux (SCCJ). Si le trucage des matches dans le tennis amateur est plus fréquent, il se fait très rare dans le milieu professionnel.

Nicolas Perron

Source: Lire L’Article Complet