Une deuxième saison de « L’Agence » toujours plus « sea, sex and sun »

  • TMC diffuse, ce jeudi soir en prime time, les deux premiers épisodes de la saison 2 de L’Agence.
  • Les membres de la famille Kretz sont toutes et tous de retour pour faire visiter des lieux hors du commun à des clients d’exception.
  • « Dans la saison 2, on montre différents types de luxe », promet Valentin à 20 Minutes.

Les Kretz partent à l’abordage d’une nouvelle saison de L’Agence. La famille, spécialisée dans
l’immobilier de luxe, revient sur
TMC dès ce jeudi pour faire découvrir au public des biens évalués à plusieurs millions d’euros dans des endroits toujours plus incroyables les uns que les autres. « Dans la saison 2, on montre différents types de luxe, indique Valentin Kretz à 20 Minutes. Ce n’est pas seulement parce qu’un bien est cher, ça peut être parce qu’il est planqué, sans voisinage, au milieu de la nature. Ça, c’est du luxe même si ce n’est pas un bien à 100 millions d’euros. »

Une maison en bord de plage au Cap-Ferret, un chalet avec une vue imprenable à Megève, une demeure style Louisiane en Normandie, la fratrie part cette année sur les routes de France. « La grande différence avec la première saison, c’est qu’on ne va pas voir que des biens à Paris mais aussi en régions parce qu’on s’y est beaucoup développés, rapporte Valentin. Ça apporte une belle diversité en termes de propriétés et de patrimoine. »

Vie privée et vie publique

Avant que l’émission passe à l’antenne, les Kretz avaient déjà l’envie de se développer partout dans le pays. La diffusion du programme en septembre et octobre 2020 a été un « tremplin » sans forcément précipiter les choses. « Ça nous a donné envie de nous développer et d’aller chercher des biens encore plus spectaculaires et de rentrer des mandats de plus en plus gros, c’est motivant », témoigne Martin.

Outre la visite de biens hors du commun, les caméras de TMC continuent de suivre le quotidien de la famille, toujours à mi-chemin entre vie professionnelle et vie privée. Si l’une des problématiques touche au recrutement d’agents immobiliers en vue de l’expansion de l’entreprise, plusieurs séquences sont consacrées à la volonté de Valentin et de sa femme d’avoir un deuxième enfant. « On n’est pas acteurs et ce n’est pas non plus de la téléréalité où les caméras sont là tous les jours », assure-t-il. Son frère Martin enchérit : « C’était normal pour nous de dévoiler une partie de notre quotidien parce qu’on travaille en famille, ce n’est pas une entreprise classique. Maintenant, on ne montre pas tout ».

Etablir le contact rapidement pour ne pas rater le meilleur

Participer à la deuxième saison de L’Agence ne demande pas un investissement au quotidien mais sur le long terme. Au total, il a fallu huit mois pour mettre en boîte tous les épisodes. « On essaye de tourner le plus possible pendant les beaux jours parce que c’est quand même plus sexy quand il fait beau que quand il pleut », confesse Valentin. Toutefois, avoir la possibilité de visiter des biens d’exception n’est pas une occasion qui se présente tous les jours, d’où l’amplitude du tournage.

D’autre part, les agents immobiliers doivent s’assurer que les clients et clientes à qui ils font découvrir les biens sont d’accord pour passer sur le petit écran. « On ressent avec nos clients quand ils sont ouverts à être filmés dans leur recherche, précise Martin. Tout dépend de la relation qu’on a tissée avec eux. En général, ils ont confiance en nous. » Bien qu’ils ne demandent pas immédiatement à leurs clients s’ils acceptent d’être filmés, « il faut poser la question assez rapidement, sinon on rate le meilleur. » Et lorsque les équipes de TMC ne sont pas là, la magie de l’émission opère quand même : grâce à la première saison, les Kretz ont pu vendre deux biens à des téléspectateurs.

Source: Lire L’Article Complet