Une heure de tranquillité (TFX) Patrice Leconte : "Christian Clavier est une locomotive du rire !"

ARCHIVE. En 2014, le réalisateur retrouvait son cher complice des Bronzés pour une comédie aux airs de vaudeville. Confidences du metteur en scène avant la diffusion ce soir, d'”Une heure de tranquillité”.

Christian Clavier interprète Michel Leproux, un homme passionné de jazz, qui ne parvient pas à être au calme pour écouter un vieux disque. L’acteur avoue : “C’est un peu moi…”

Patrice Leconte : Ce personnage, harcelé, successivement ou en même temps, par son fils, son voisin, sa femme de ménage, c’est Christian, mais c’est aussi vous et moi ! On a tous eu envie de se poser un jour dans un canapé, histoire de prendre du temps pour nous. Mais nous sommes tous prisonniers du tourbillon de nos vies, une fuite en avant où l’on finit par s’oublier.

Votre film est l’adaptation d’une pièce de Florian Zeller, qui a également cosigné le scénario. Avez-vous beaucoup modifié la version théâtrale ?

Non, très peu, le texte est proche de celui de Florian Zeller. Le changement a plutôt eu lieu du côté des décors. Dans la pièce de théâtre, Fabrice Luchini, qui campait le héros, se trouvait dans un salon. Pour le film, j’ai fait aménager en studio un grand appartement, avec une cuisine et une salle de bains : autant de pièces où l’on peut multiplier les gags, comme les fuites d’eau.

Carole Bouquet incarne Nathalie Leproux, la femme de Michel. Est-il vrai que Carole et Christian, deux grands acteurs qui n’avaient encore jamais travaillé ensemble, se seraient entendus à merveille sur ce tournage ?

C’est exact. Carole a découvert la « locomotive Clavier », un artiste phénoménal, bourré d’énergie. En dehors des scènes, il continue à faire le show avec gourmandise. Christian a littéralement emporté, secoué, déstabilisé sa partenaire. Elle a adoré !

À lire également

Galerie: Ces célébrités qui ont inspiré des personnages cultes du jeu vidéo (Gentside)

Les Bronzés (TF1) 6 anecdotes étonnantes sur la comédie culte

Le voisin intrusif est joué par Stéphane De Groodt. L’humoriste belge aurait aussi beaucoup amusé ses partenaires…

Oui, et à cause de Stéphane, j’étais pris de fous rires et je n’arrivais pas à filmer certaines scènes, comme par exemple celle où il vient constater le dégât des eaux chez son voisin Michel. Avec Clavier, ils ont enflammé le tournage. On aurait vraiment dit qu’ils se connaissaient depuis vingt ans ! Cette ambiance rieuse a rejailli sur Valérie Bonneton, puis sur tous les autres comédiens…

Vous avez bouclé le film en cinq semaines, en tournant caméra à l’épaule. Pourquoi un tel rythme ?

C’est un choix : je voulais capter cette cascade d’événements imprévus comme un reportage. Filmer caméra à l’épaule imprime un vrai tempo, en évitant les scènes trop installées, statiques et trop « bourgeoises ».

Vous tournez avec Christian Clavier depuis 1978 et Les Bronzés. Le trouvez-vous toujours aussi drôle et talentueux ?

Oh que oui ! Il m’impressionne, c’est un grand professionnel qui se régale à jouer la comédie. Avec un plaisir intact, il ne se lasse pas de nous faire rire depuis trente ans. C’est un bourreau de travail. Avec son texte, il est d’une rigueur de métronome : il le sait au rasoir, à la virgule près.

Vous allez prochainement tourner un film avec Alain Delon. Ce sera une comédie ?

Alain Delon m’avait demandé de lui écrire son dernier film. Il a déjà lu le scénario de cette comédie dramatique, avec Juliette Binoche. Le tournage aura lieu en 2018. C’est une vraie marque d’amitié qu’il me donne en me proposant ce beau projet…

Une heure de tranquillité est à suivre ce dimanche 18 octobre à 21h00 sur TFX.

Interview J.-B. Drouet

Source: Lire L’Article Complet