Valentine Sled : ses petits soucis liés à la notoriété de sa mère Sophie Davant

Enfant, Valentine Sled a dû vivre avec la notoriété de ses parents, Sophie Davant et Pierre Sled. Une situation parfois compliquée.

Être l’enfant d’une personnalité publique n’est pas toujours facile. Valentine Sled, la fille de la présentatrice de télévision Sophie Davant, ne niera pas. En effet, bien que très protégée avec son frère Nicolas Sled par ses parents durant son enfance – son père n’est autre que le journaliste Pierre Sled – la jeune femme se souvient avoir été victime de plusieurs remarques désobligeantes quand elle était enfant. Dans les colonnes de Gala, cette dernière explique avoir été "un peu embêtée" par ses camarades mêmes si cela "n’est jamais allé très loin". "J’ai entendu des réflexions telles que : ‘Elle se prend pour une fille de star’, des méchancetés gratuites, mais je n’ai jamais eu de gros ennuis. Du coup, je me mettais en retrait", ajoute-t-elle.

La présentatrice d’Affaire Conclue, qui a participé à cette interview avec sa fille, confirme que la situation a parfois pu être difficile car ses deux enfants sont devenus des "otages de leur exposition médiatique". Toutefois, elle assure avoir veillé avec son ancien époux à ce que Valentine et Nicolas soient épanouis. "Ils ont également pu avoir accès à des tas de choses qui les ont ouverts et leur ont permis de se créer leur personnalité", assure-t-elle.

Valentine Sled sur les traces de ses parents 

Aujourd’hui âgée de vingt-cinq ans, Valentine Sled poursuit son chemin, et celui-ci est quelque peu similaire à celui de ses parents. En effet, cette dernière s’intéresse de près au monde du journalisme. Mais, contrairement à Sophie Davant et Pierre Sled, elle est journaliste culinaire indépendante et a récemment ouvert son blog baptisé Sled & poivre. Dans celui-ci elle partage sa passion pour la cuisine en dévoilant de nouvelles recettes, des astuces mais aussi des bons plans et des adresses à ne pas louper. La cuisine est une passion transmise… par ses parents. "La convivialité, le plaisir d’être tous ensemble et de partager un bon moment autour d’un repas a toujours été un fil conducteur chez nous. Mes parents ont le goût des bonnes choses", indique-t-elle.

Source: Lire L’Article Complet