VIDEO Gérard Depardieu revient dans TPMP sur son arrestation en état d'ébriété sur son scooter

Lundi 31 août, Gérard Depardieu était l’invité de Cyril Hanouna sur le plateau de Touche pas à mon poste. L’acteur a raconté son interpellation en état d’ébriété la semaine dernière dans une rue parisienne.

Gérard Depardieu

Cyril Hanouna

La semaine dernière, Gérard Depardieu a encore réussi à faire sensation. Le monstre sacré du cinéma français a été arrêté par les forces de l’ordre alors qu’il roulait en état d’ébriété sur son scooter dans une rue parisienne vendredi dernier. Pas une première pour ce personnage haut en couleurs et grand amateur de bon vin, dont les anecdotes (comme celle de son incroyable virée avec John Malkovich à la recherche de Johnny Hallyday) impliquent bien souvent une soirée très arrosée. Hasard du calendrier, Gérard Depardieu était l’invité de Cyril Hanouna ce lundi 31 août pour la rentrée de Touche pas à mon poste. L’occasion d’évoquer à l’antenne de C8 cette fameuse nuit au poste de police.

“A 0,29 honnêtement c’est une salade très vinaigrée”

Visiblement, l’événement n’a pas traumatisé l’ancien interprète d’Obélix le gaulois… bien au contraire. Le légendaire acteur a évoqué la nuit du 28 août comme une aventure comme une autre. “J’étais en train de manger à mon couscous boulevard du Maine, je fais comme tout le temps (…) je fais mon demi-tour sur la ligne blanche et là ils m’arrêtent” commence-t-il. “Je leur dis ‘bah faites moi souffler’, à ma grande surprise j’avais 0,29” dit-il avant d’expliquer qu’il ne connaissait pas la nouvelle réglementation. “A 0,29 honnêtement c’est une salade très vinaigrée” lance-t-il, faisant exploser de rire le plateau. Il part alors au commissariat pour faire un second alcootest. Dans le bâtiment, il se lance dans une discussion avec des Russes. “Et là je prends le second éthylotest, je tombe sous 0,27, bah dis donc je reste 10 minutes de plus et y a plus rien !” continue-t-il. Au final, les policiers ont fini par le laisser partir mais sans scooter, qu’il a dû laisser sur place. La Préfecture avait finalement précisé qu’il avait été verbalisé, contredisant les propos du Point qui assuraient qu’il avait eu droit à un traitement de faveur. Gégé toujours aussi en forme.

Source: Lire L’Article Complet